ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

12.12.2019 - jeu. : 10'30 - Mise à jour 12.12.2019 - jeu. : 10'30

La ministre des Finances garantit la disponibilité du financement pour le PIIM

Menongue (Angola) - Environ 100 millions de dollars sur le milliard de dollars déjà mis à la disposition par le Fonds souverain à la Banque centrale sont dans le Trésor national pour l'exécution du Plan intégré d'intervention dans les municipalités (PIIM), a révélé mercredi, à Cuando Cubango, la ministre des Finances, Vera Daves.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Ministre des Finances, Vera Daves

Photo: Gaspar dos Santos

S'adressant à la presse, au terme d'une visite de quelques heures à Menongue, la première dans une province depuis sa nomination, la gouvernante a informé que sur les deux milliards soustraits du Fonds souverain, un milliard se trouvait déjà à la Banque centrale. , qui a déjà été transféré au Trésor national 100 millions de dollars, au fur et à mesure de la mise en œuvre des projets à impact social.

Selon la ministre des Finances, au fur et à mesure que sera assemblé un nombre important de factures, 100 autres millions seront transférés,  et donc successivement jusqu'à ce que le milliard soit terminé, puis suivra le processus avec l'autre partie du montant total, avec une rigueur d'exécution définie.

Elle a expliqué que le processus pour les projets du PIIM dans cette province suivait son cours normal, notant que les équipes du ministère aidaient le gouvernorat de la province de Cuando Cubango et les municipalités à préparer des pièces nécessaires au lancement des appels d'offres publics et que beaucoup d'entre eux étaient presque prêts et certains seraient lancés en janvier 2020.

D'autres, a-t-elle poursuivi, sont en cours de révision au gouvernorat provincial en fonction de la priorité, de l'impact social et devraient être acheminés au ministère des Finances et au ministère de l'Administration du Territoire et de la Réforme de l’Etat.

Des travaux paralysés

En raison de travaux paralysés, la gouvernante a dit que l'équipe du ministère des Finances travaillerait avec celle du gouvernorat de Cuando Cubango pour diagnostiquer la situation réelle des projets concernés, afin d'évaluer la raison des écarts entre l'exécution physique et financière.

"Nous sommes ici déterminés à travailler ensemble, pour savoir si toutes les règles d'exécution ont été respectées et si elles ont été respectées, un effort sera fait pour combler le fossé entre l'exécution physique et financière", a-t-elle expliqué.


Le Budget général de l’Etat 2020

Concernant le Budget général de l'État pour 2020, qui doit être approuvé ce jeudi à l'Assemblée nationale, Vera Daves l'a jugé possible, car il est nécessaire de s'adapter aux conditions du Trésor national et certainement d'apprendre à vivre de plus en plus dans les possibilités.

Pour la ministre, la réalité actuelle nécessite un changement de mentalité, d'humilité, de concentration sur ce qui est prioritaire, d'amour pour les autres, de penser aux Angolais et à ce dont ils ont besoin, car souvent cela ne coûte pas si cher.

"Par conséquent, nous espérons que tous les membres voteront en faveur de ce budget général de l’Etat, qui reflète l'engagement de l'Exécutif envers ce qui peut être fait pour le bien-être de la population".

Banques correspondantes dans la province

La question de l'existence du correspondant bancaire à Cuando Cubango, due au fait que de nombreuses municipalités ne disposent pas de banques publiques (BPC) et d'autres commerciales, il a souligné qu'elle était engagée à changer ce paradigme.

A propos, elle a reconnu qu'il existait de nombreuses institutions bancaires privées avec des bilans intéressants et une pleine capacité de répondre aux appels à l'extension de leurs services aux banques correspondantes dans les municipalités de l'intérieur, afin de faciliter les actions des administrations municipales dans la prestation de services.

Pour la gouvernante, ce que l'État doit faire, c'est créer les conditions des infrastructures, des communications, pour que les privés se sentent prêts à fournir de tels services, puisque le dialogue au niveau local est déjà fait par le gouvernorat provincial.

La ministre et sa suite sont déjà retournés dans la capitale, Luanda, après un travail intense avec les autorités gouvernementales de Cuando Cubango.

Lire aussi
  • 11/12/2019 18:41:07

    L'Angola élu au Comité exécutif du PAM

    Luanda - La République d'Angola a été élue au Comité exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM), dont le mandat commence en janvier 2020 et s'étend jusqu'en décembre 2021.

  • 11/12/2019 18:22:07

    Appel à la création d'une classe entrepreneuriale dynamique

    Ondjiva (Angola) - Le ministre angolais du Commerce a plaidé ce mercredi, depuis la ville d'Ondjiva, pour la création d'une classe entrepreneuriale plus dynamique, tournée vers l'amélioration de l'environnement d'affaires et le développement socioéconomiques du pays.

  • 11/12/2019 17:26:10

    L'Angola réduit ses importations de 10%

    Luanda - Le volume des importations totales du pays a baissé de 10% de janvier à octobre de cette année par rapport à la même période l'an dernier, a déclaré mercredi, le vice-gouverneur de la Banque nationale d'Angola (BNA), Tiago Dias.