ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

16.12.2019 - lun. : 18'56 - Mise à jour 16.12.2019 - lun. : 18'57

L'Angola compte raffiner plus de 300 mille barils de pétrole/jour

Cabinda (Angola) - 360 mille barils/jour, telle est la quantité de pétrole brut que l'Angola compte raffiner, au cours des cinq prochaines années, dans le but de diminuer, voire d'en finir avec les importations actuelles et les coûts qu'engagent les dérivés de cette huile minérale d'origine organique.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

PCA da Sonangol - Sebastião Gaspar Martins

Photo: Pedro Parente

Maquette de la future raffinerie provinciale de Cabinda

Photo: Pedro João

Ce raffinage sera fait à travers un processus graduel allant jusqu’en 2025,  de sorte que la production nationale soit capable de répondre aux besoins locaux  et,  s’il y a lieu, exporter son excédent vers les pays voisins, notamment la République démocratique du Congo (RDC), la République du Congo (Brazzaville) et la Zambie.

C’est ce qu’a fait savoir lundi  le président du Conseil d’administration de la Société Nationale des Hydrocarbures (SONANGOL), Sebastião Gaspar Martins,  expliquant  qu’avec  le parachèvement, en 2025, des travaux de construction des futures raffineries de Lobito, de Soyo et de Cabinda, l’on répondra aux besoins du  marché national, dont la production actuelle n’est que de 80.000 barils/jour..

S’exprimant  en marge du IVème Conseil  consultatif du Ministère des Ressources minières et de Pétrole, le patron de la SONANGOL a souligné que les futures raffineries de Lobito, de Soyo et de Cabinda auront la capacité de production de 200.000 barils/jour, de 100.000 barils/jour et de 60.000 barils/jour, respectivement.

L’offre publique  pour l’adjudication de la raffinerie de Soyo, dont la construction commence en 2020,  a été reportée à janvier prochain, a-t-il ajouté à la presse, dans la province de Cabinda.

Selon Sebastião martins,  des 80 mille barils de pétrole brut raffinés actuellement dans  le pays, 65 mille proviennent de la  raffinerie de Luanda, et 15 mille de celle du Champ de Malongo (Cabinda), où l’on raffine également le GET-A1,  Diesel et le gaz LNG.

Lire aussi
  • 11/12/2019 15:57:21

    La raffinerie de Cabinda sera construite à Malembo

    Cabinda - La raffinerie de Cabinda, d'une capacité de raffinage de 60 000 barils par jour de pétrole brut, sera construite sur la plaine de Malembo, à environ 30 kilomètres au nord de la ville de Cabinda.

  • 19/09/2019 13:14:37

    Des agriculteurs reçoivent des plants de café et de cacao

    Cabinda - Les agriculteurs de Cacongo, à Cabinda, de Buco Zau et de Belize recevront des plants de café, de palmier et de cacao, à partir d'octobre, dans le cadre du projet «Chaîne de valeur agricole», d'une valeur de 123 millions de dollars américains, a annoncé mardi, le gouverneur Marcos Nhunga.

  • 10/06/2019 11:23:20

    Le gouvernorat de Cabinda nie l'existence d'un hôtel de 600 chambres

    Cabinda - Le secrétaire provincial en charge du commerce et de l'hôtellerie à Cabinda, João Macaia Tati, a informé qu'il n'existait dans sa ville un hôtel de 600 chambres, devant être inauguré le 1er juillet.