ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

17.01.2020 - ven. : 12'20 - Mise à jour 17.01.2020 - ven. : 18'34

Le recouvrement des prêts non performants garantit l'activité de financement

Luanda - Le recouvrement des créances douteuses, en responsabilisant les débiteurs, garantira que les banques disposent des liquidités et des stratégies pour redonner du crédit à l'économie et participer plus efficacement à l'inclusion financière, a déclaré jeudi la ministre des Finances d'Angola, Vera Daves.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Ministre des Finances, Vera Daves

Photo: Alberto Juliao

Les données du secteur bancaire indiquent que le volume des créances douteuses dans les banques angolaises a doublé entre 2015 et 2018.


"Le mauvais crédit a atteint des niveaux alarmants …", a déclaré Vera Daves qui s'exprimait lors de l'ouverture du 11e Conseil consultatif du ministère des Finances, qui va se dérouler pendant trois jours.


Les prêts douteux en Angola ont augmenté de façon exponentielle, atteignant 13,9%  en 2013, 15,1% (2014), 17,3% (2015), 25,4% (2016) et 33,3% (2017) .


Sur le total des prêts non performants de 2017, au moins 84% ??revenait à la Banque d'épargne et de crédit (BPC, signe en portugais) et les 16% restants à d'autres banques commerciales.


Selon la ministre, le ratio des prêts non performants en Angola est supérieur à la moyenne africaine.


Ainsi, en 2017, l'Angola comptait 32%, tandis que le Ghana en avait 22%, le Nigéria, 15%, la République du Congo, 12%, le Kenya, 10%, l'Ouganda 6%, l'Afrique du Sud, 3% et la Namibie, 2%.

Quant aux finances publiques, la ministre a réaffirmé la continuité du processus de suppression des subventions opérationnelles et de prix dans les entreprises, justifiant que les subventions étaient comme du «lait maternel» et que les entreprises devaient atteindre le stade de maturation.


Concernant les dépenses, elle a déclaré que son institution miserait sur une meilleure fiscalité, en mettant fin à l'inefficacité, en élargissant l'assiette fiscale, en luttant contre la fraude fiscale et l'informalité.


Vera Daves a souligné que le pari sur l'assainissement budgétaire devrait être une action commune entre toutes les unités budgétaires et les organes de l'État et constituer une condition nécessaire pour développer l'économie nationale et atteindre la prospérité.


Selon elle, le sacrifice commun est important et non le gaspillage de ressources pour réaliser l'assainissement budgétaire et les avantages qui en découlent pour la population.


Elle a précisé expliqué que l'assainissement budgétaire consistait à dépenser mieux, c'est pourquoi elle a déclaré qu'il était possible de dépenser moins et d'obtenir de bons résultats.


Pour elle, il est important de réglementer, de superviser plus et d'intervenir moins, de soutenir la réduction de la bureaucratie dans les affaires, par l'efficacité fiscale et la modernisation du système fiscal et la qualité des services aux contribuables.


Concernant le conseil consultatif qui se déroule jusqu’à samedi sous la devise «Les finances publiques se consolident pour prospérer», Vera Daves espère que la réunion puisse contribuer à l'assainissement budgétaire et améliorer la performance des comptes publics (revenus et dépenses).

Balises Banco   Finances  

Lire aussi
  • 13/01/2020 21:09:38

    L'IPU comprend «l'achat par crédit résoluble »

    Luanda - Les habitants de nouvelles cités-dortoirs de l'Etat, en régime de crédit résoluble, devront, désormais, payer l'Impôt foncier urbain « IPU » (sigle en portugais), pour le simple fait de jouir de l'immeuble, a éclairci ce lundi (13), depuis Luanda, l'Administration générale de taxe (AGT).

  • 08/01/2020 20:15:31

    Vera Daves tient à consolider les finances publiques

    Luanda - La ministre angolaise des Finances, Vera Daves a affirmé mercredi à Luanda qu’elle miserait sur la consolidation des finances publiques, par la perception des impôts et la gestion des dépenses.

  • 08/01/2020 20:09:39

    BNA réduira ses coûts avec la nouvelle série Kwanza

    Luanda - La Banque nationale d'Angola (BNA) réduira de moitié le montant dépensé pour la maintenance de la monnaie nationale, avec l'émission de la nouvelle série de Kwanza, prévue pour cette année, a annoncé mercredi, à Luanda, le gouverneur de cette institution bancaire, José de Lima Massano.