ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

11.08.2020 - mar. : 14'38 - Mise à jour 11.08.2020 - mar. : 14'38

Campagne de vaccination bovine en deçà des attentes

Benguela (Angola) - Quinze mille 258 têtes de bétail ont été vaccinées depuis mai de cette année, dans la province de Benguela, un nombre inférieur aux 150 mille prévus, en raison des contingences imposées par la pandémie du Covid-19 et d'une pénurie de personnel technique et logistique, a informé lundi, la responsable locale des services vétérinaires, Elisabeth Conde.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Bétail

Photo: Francisco Miúdo

Selon la responsable, qui s'entretenait avec l'Angop, dans des conditions normales, ce nombre (150 mille têtes) peut être vacciné en 45 jours, avec la participation de quelques étudiants de l'Institut Agraire Moyen de Benguela, des assistants techniques d'élevage et la participation de 15 membres du personnel secteur réparti dans toute la province.

Pendant cette période, a-t-il indiqué, il n'est pas possible de rassembler des éleveurs de bovins, outre que, dans de nombreuses régions, l'accessibilité en voiture est assez difficile.

La solution, a ajouté la vétérinaire, serait motorisée, ce qui n'existe pas, pour transporter les techniciens vers des zones d'accès difficile.

A en juger par le rythme des choses, a-t-elle poursuivi, la campagne de vaccination bovine se poursuivra jusqu'à la fin de 2020, dans le but d'atteindre le plus grand nombre d'animaux possible.

Malgré tout, elle a critiqué les éleveurs qui refusent de vacciner leurs troupeaux, sous divers prétextes, notamment que le vaccin tue et a informé que cela, à titre prophylactique, est destiné à préparer les animaux à l'immunité de certaines pathologies, comme les anthrax, dermatite nodulaire, péripneumonie bovine, entre autres infections.

Dans le même cadre, elle a souligné que toute autre pathologie qui survient, en l'absence de vaccin, pourrait entraîner la mort du bétail.

Une autre préoccupation technique, selon la spécialiste, est liée au manque de coutume pour la construction de réservoirs de bain et de manchons de vaccination, une situation qui laisse, dans de nombreux cas, les techniciens sans moyens pour leur travail.

Dans la campagne de 2018, a-t-il rappelé, 25000 animaux de compagnie avaient été vaccinés, y compris des singes, des chiens et des chats, tandis que l'année suivante, ces données avaient connu une réduction de quatre mille (21 mille vaccinations).

Quant aux travaux d'inspection, Elle a souligné que certaines amendes ont été répercutées sur les contrevenants à la loi n ° 4/04 (loi sur la santé), qui réglemente l'activité, principalement aux importateurs de biens de consommation humaine (viande et poulet).

A ce sujet, elle a informé que la province de Benguela ne dispose pas encore d'abattoir, avec cinq abattoirs d'animaux dans la ville de Benguela, un à Lobito, un autre à Canjala et un nombre égal dans les communes de Catumbela (commune de Luongo), Cubal, Ganda, Caimbambo, Bocoio et Balombo. Chongoroi et Baía Farta n'ont pas de structure officielle pour l'abattage des animaux.

Elisabeth Conde a également souligné que, l'année dernière, il n'y avait pas eu de vaccination des chèvres, cependant, toutes les communes ont déjà reçu des doses suffisantes (dont elles n'avaient pas besoin), en raison du nombre de chèvres qu'elles ont déclaré à la direction provinciale des services vétérinaires, et travaillent- pour préparer la vaccination de cette frange animale cette année.

Dans la pratique, a-t-elle déclaré, il n'y a toujours pas de chiffres fiables de chèvres dans la province, mais le recensement de l'agro-élevage et de la pêche (RAPP) permettra de déterminer des données plus précises, a-t-elle conclu.
 

Lire aussi
  • 05/08/2020 10:31:02

    Les entités maritimes ont besoin d'une plus grande coopération

    Lobito (ngola) - Les différentes entités du secteur maritime du pays (Port, Capitainerie, Environnement et Pêche) doivent travailler ensemble pour trouver un dénominateur commun aux problèmes communs, a défendu mardi la technicienne du secteur de contentieux de l'Entreprise portuaire de Lobito, Mara Neto.

  • 19/07/2020 15:48:42

    Usine de concentré de tomates «inerte» à Dombe Grande

    Benguela - La commune de Dombe Grande, province de Benguela, reste privée des services des usines de transformation de tomates, des boîtes et d'un entrepôt (entrepôt), six ans après l'achèvement des travaux, par le gouvernement.

  • 13/07/2020 17:27:16

    La région Centre se prépare au démarrage du RAPP

    Benguela - 138 agents liés à l'agriculture et à l'élevage des provinces de Benguela et Cuanza Sul participent, à partir de ce lundi jusqu'au 23 juillet, à une formation pour mener, dans les régions respectives, le recensement agropastoral et des pêches (RAPP), qui a lieu cette année dans le pays.