ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Culture

21.09.2019 - sam. : 14'25 - Mise à jour 21.09.2019 - sam. : 14'25

Ministère de la Culture et Total oeuvrent pour restaurer les infrastructures

Luanda - Le ministère de la Culture et la multinationale française Total ont signé vendredi à Luanda un accord sur la réparation des infrastructures culturelles en Angola et le développement de projets dans la ville de Mbanza Kongo, dans la province du Zaire.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Coordinatrice de la Biennale de Luanda, Alexandra Aparício

Photo: Nelson Malamba

Avec la signature de cet accord, la compagnie pétrolière française devient partenaire officielle de la Biennale de Luanda et du ministère de la Culture, comme l'explique Alexandra Aparício, coordinatrice de l'événement qui se déroule dans la capitale angolaise.


Cet engagement durera jusqu'en 2021, date à laquelle seront présentés les résultats des projets et des nouveaux partenaires pour financer l'initiative de culture de la paix en Afrique.


La décision d’exécuter des projets à Mbanza Kongo vise à assurer le bien-être de la population locale, étant donné que cette ville est patrimoine mondial depuis deux ans.


Alexandra Aparício a refusé de révéler les autres projets, mais a déclaré que dans un proche avenir, ils seront rendus publics.


Pour ce qui est de Total, Olivier Jouny, directeur de la société, a souligné deux axes de son programme de responsabilité sociétale, à savoir jeunesse / culture et patrimoine.


Selon lui, Total veut investir dans la jeunesse car elle est l'avenir du pays, et  apportera sa contribution au site de Mbanza Kongo pour la promotion culturelle de l'Angola.


Pour le chef de la multinationale française, la culture et le patrimoine font partie de la base économique, c’est pourquoi il envisage de soutenir la coopération avec le Palais de Fer, à Luanda.


Toujours dans le cadre de la Biennale de Luanda, des timbres commémoratifs illustrant et mettant en valeur les aspects culturels de l’Angola ont été présentés, notamment le Musée national d'histoire militaire, l'église Nossa Senhora dos Remédios - ancienne cathédrale de l'Angola et du Congo - 1665, Marginal de Luanda, le Monument au Soldat Inconnu.

Lire aussi