ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Politique

08.12.2019 - dim. : 15'35 - Mise à jour 08.12.2019 - dim. : 15'35

La régularisation des quotas du Groupe ACP, priorité du mandat de Chikoti

Nairobi (Envoyés spéciaux) - Le secrétaire général élu du groupe ACP, Georges Chikoti, a fait de la régularisation des contributions financières des États membres une priorité de son mandat (2020-2025).

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Geoges Chikoti, nouveau secrétaire général élu du groupe ACP

Photo: Alberto Juliao

Dans sa première déclaration à la presse, après avoir remporté les élections samedi, le diplomate angolais a critiqué les pays de l'organisation, en particulier ceux à faible taux de cotisation, qui ont des dettes envers l’ACP.


Il a fait savoir que les pays des Caraïbes et du Pacifique versaient leurs contributions, contrairement aux membres africains qui ne versaient leurs quotas au sein de l'Union africaine et des ACP.


Il a expliqué que pour le budget, l'engagement était de 60% pour l'Union européenne et les pays ACP étaient chargés de l’autre moitié, mais les petits contribuables ne paient pas.


Le budget ACP approuvé pour 2020 est de 15 millions d'euros.


Selon lui, incompréhensiblement les plus gros contribuables (l'Angola donne 350 000 euros par an, l'Afrique du Sud, 450 000 euros, le Nigeria, 500 000 euros, et la République dominicaine 400 000 euros) n'ont pas d’arriérés, mais ceux avec un taux bas, par exemple 10 mille euros par an, ne payaient pas.


Pour Chikoti, il y a un problème, quelque chose ne va pas bien. La crise ne peut pas être une excuse pour le non-paiement, c'est un manque de bonne volonté, on devra donc appliquer des sanctions à ceux qui ne paient pas.


Il a déclaré qu'il était nécessaire qu'au niveau politique, «les pays comprennent qu'ils travaillent pour un bien commun et lorsqu'ils veulent une telle organisation, leurs propres contributions doivent être mises à jour et la participation doit être de bonne foi afin que l'organisation marche. »


À son avis, la tâche du secrétaire général est difficile mais réalisable, car il a la volonté et la capacité de le faire, même en reconnaissant les grandes difficultés de l'organisation, il donnera donc la priorité à la ‘‘restructuration de la maison’’.


D’autre part, l'ancien ministre angolais des Relations extérieures, Georges Chikoti déclaré que la plupart des Africains, même en Angola, ne savaient pas ce qu'est l'ACP, perdant ainsi de nombreux avantages.


«Il y a beaucoup de choses que l'Angola n'a ni bénéficié ni utilisé comme il le pourrait, par exemple dans les domaines de l'agriculture familiale, de l'information, des choses que les gens doivent savoir; quoi produire, où vendre», a-t-il regretté.

«Ces choses sont disponibles et ce sont des formations et des informations gratuites qui peuvent être faites par des agronomes angolais et des techniciens ACP, mais il doit y avoir cette connaissance, cette volonté d'accepter que l'Afrique a de grandes dimensions de pauvreté et que les problèmes doivent être traités au niveau local, au plus petit niveau.» a souligné Chikoti.


Il a exprimé sa conviction que les ACP peuvent bien accomplir cette tâche à un moment où des réformes ont été faites pour la décentraliser (...).

Balises Cimeira  

Lire aussi
  • 22/10/2019 10:46:35

    La Russie prépare de nouveaux investissements pour l'Afrique

    Sotchi - Le Président russe, Vladimir Poutine, a annoncé que son pays envisageait de fournir à l'Afrique "un investissement considérable" au cours des cinq prochaines années, tout en exigeant la création de conditions propices à la concrétisation des affaires

  • 11/02/2019 10:40:54

    Le sommet des chefs d'État de l'UA s'achève lundi

    Addis-Abeba (Des Envoyés spéciaux) - Le 32ème Sommet ordinaire des chefs d'État et de gouvernement de l'Union africaine (UA) se termine ce lundi à Addis-Abeba.

  • 18/01/2019 10:33:06

    La SADC appelle au maintien de la paix en RDC

    Addis-Abeba - Les chefs d’Etat et de gouvernement des pays de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC) ont appelé jeudi la Communauté internationale à appuyer le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) dans ses efforts en vue du maintien de la paix et de la stabilité dans le pays.