ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Politique

24.12.2019 - mar. : 13'00 - Mise à jour 24.12.2019 - mar. : 13'57

L'Angola continuera d'encourager la diplomatie économique

Luanda - L'Angola continuera de se concentrer sur la diplomatie économique en 2020 pour attirer des investissements destinés au développement socio-économique, a déclaré lundi le ministre angolais des Relations extérieures, Manuel Augusto.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Ministre des Relations Extérieures d'Angola, Manuel Augusto dresse le bilan de l'action diplomatique

Photo: Domingos Cardoso

Lors d'une conférence de presse pour analyser les performances de la diplomatie en 2019, le ministre a souligné que les priorités étaient conformes au programme de développement 2018/2022, et qu’il était donc essentiel de définir de nouveaux partenariats et de consolider les partenariats existants.

La stratégie, selon le responsable, vise à attirer des investissements pour la construction continue d'infrastructures dans les secteurs de l'énergie, routier, portuaire, des télécommunications, entre autres, pour servir de base à la politique de diversification économique.

Dans cette perspective, il considère que la consolidation des relations bilatérales avec les pays amis et les partenariats stratégiques existants, ainsi que l'amélioration de l'environnement des affaires et la crédibilité du pays, éliminant les obstacles qui éloignent les investisseurs potentiels, est fondamentale.

Une attention particulière sera également accordée à la diaspora angolaise, a souligné le ministre qui a annoncé la tenue d'une réunion des Angolais résidant à l'étranger, ainsi que du personnel travaillant dans des agences internationales telles que l'ONU.


Il a indiqué qu'il était prévu, dès les premiers mois de l'année prochaine, l’émission des documents d'identité aux Angolais à l'étranger, soulignant que l'attention aux citoyens nationaux devrait faire l'objet des missions de l'Angola à l'étranger.


Lors de l'interview, le diplomate a admis la possibilité de l’adhésion de l'Angola au Commonwealth lors du sommet de Kigali (Rwanda) prévu pour le second semestre 2020.


Quant à l'entrée dans l'Organisation internationale de la Francophonie, le ministre prévoit qu'elle ne se produira qu'en 2021, mais pourrait acquérir le statut d'observateur.

Dans une autre partie de son discours, il a annoncé que le pays allait assumer, en août, la présidence tournante de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP), pour deux ans, dans le but, entre autres, de résoudre le problème de la mobilité, de répondre aux les attentes des citoyens, ainsi qu’une attention accrue au renforcement de la coopération avec le Timor oriental.


Faisant le bilan des actions menées cette année, il a estimé que 2019 avait été une bonne année, vu que le gouvernement a pu transmette au monde l'image du nouvel Angola, par la position géostratégique, le potentiel économique et la contribution continue à la paix et au règlement pacifique des conflits sur le continent.


Il a souligné que l'Angola a pris sa place sur la scène internationale en participant à des événements mondiaux, en plaçant des cadres dans le système international, telles que dans les agences spécialisées des Nations Unies, éliminant la tendance négative de la "chaise vide".


Au niveau du continent, il a souligné que l’Angola était un auteur actif au sein de l'Union africaine (UA), partageant des expériences avec d'autres pays dans la recherche de la paix et de la concorde, comme a été le cas de le rapprochement entre l'Ouganda et le Rwanda, pour le règlement pacifique du différend entre les deux pays bénéficiant d'avantages réciproques.


Manuel Augusto a salué l’élection de l’Angolais Georges Chikoti au poste de secrétaire général de l'Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) pour un mandat de cinq ans, ainsi que l’admission du pays comme membre actif du Conseil des droits de l'homme.


Il a également évoqué la participation angolaise aux forums multilatéraux et les visites à l'étranger au plus haut niveau, ainsi que le fait que l’Angola ait accueilli plusieurs personnalités.

Le ministre a estimé que la restructuration du secteur diplomatique était essentielle, en lui donnant des ressources humaines par le biais de concours internes et publics, tout en garantissant l'amélioration continue des conditions de travail et sociales des cadres et une retraite décente pour ceux qui cessent de travailler. Fin

Balises Diplomatie  

Lire aussi
  • 18/12/2019 14:28:58

    L'ambassadeur angolais accrédité en Israël

    Tel Aviv - L'ambassadeur angolais en Israël, Osvaldo dos Santos Varela, a présenté mercredi, à Tel Aviv, les lettres de créance au Chef de l'Etat israélien, Reuven Riylin, selon une note de presse parvenue à l'Angop.

  • 18/12/2019 12:17:15

    Le chef de la diplomatie italienne veut visiter l'Angola

    Luanda - Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de l'Italie, Luigi Di Maio, souhaite visiter l'Angola, dans le cadre du renforcement de l'amitié et de la coopération entre les deux gouvernements et les pays, lit-on dans un communiqué du bureau de presse de l'ambassade d'Angola à Rome.

  • 11/12/2019 20:16:23

    Le chef de la diplomatie brésilienne est à Luanda

    Luanda - Le ministre d'État des Relations extérieures du Brésil, Ernesto Henrique Fraga Araújo, est arrivé mercredi en Angola pour une visite de 48 heures afin de renforcer la coopération entre les deux États.