ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Politique

20.10.2019 - dim. : 11'25 - Mise à jour 20.10.2019 - dim. : 11'26

Le PR veut l'engagement de tous pour le bien-être social

Cuito - Le Président de la République, João Lourenço, a demandé samedi, dans la ville de Cuito (Bié), l'engagement de la société dans les tâches qui contribuent au développement économique et social du pays.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

1 / 1

Président de la République, João Lourenço

Photo: Francisco Miúdo

Président de la République, João Lourenço, durant la rencontre d'écoute

Photo: Pedro Parente

Le Titulaire du Pouvoir exécutif intervenait lors d'une réunion avec les membres du Conseil provincial d'écoute à la communauté, conformément au programme de travail commencé depuis vendredi dans la province de Bié.

"Nous devons tous nous efforcer de sortir de la situation de pauvreté dans laquelle se trouve la grande majorité des Angolais", a indiqué le Président, estimant que les Angolais devraient produire davantage et ne pas compter uniquement sur l'Etat.

João Lourenço répondait aux préoccupations exprimées par les membres du Conseil provincial d'écoute à la communauté concernant le logement, la réintégration, l'assistance sociale, la formation professionnelle, l'autonomisation des femmes et l'emploi.

Pour ce qui est du logement, João Lourenço a souligné qu'outre l'effort de l'État dans la construction de villes pilote, il devait également y avoir l’auto-construction.

Il a souligné que cette tâche impliquait l'intervention du secteur privé pour promouvoir le secteur du logement, "car l'État seul ne sera pas en mesure de résoudre le problème".

Dans l’entre-temps, le chef coutumier Manuel Estuque a demandé au Chef du gouvernement d'institutionnaliser un salaire pour les autorités traditionnelles car l'indemnité ne correspond pas au niveau de vie actuel.

En réponse, le Président João Lourenço a rappelé que l'attribution d'un salaire découle d'une relation de travail, ce qui n'est pas le cas des autorités traditionnelles.

L'Exécutif n'accorde aux autorités traditionnelles qu'une subvention estimée à plus de 40 000.

Dialogue avec les jeunes

À la suite de son programme de travail, qui a débuté vendredi à Cuemba, le Président João Lourenço s'est entretenu avec des jeunes de la région, à la recherche de solutions aux problèmes qui touchent les jeunes, notamment en matière d'emploi, de formation académique et professionnelle , culture et sport.

Selon le Chef de l’Exécutif, le dialogue avec les jeunes se poursuivra afin qu'ils puissent participer au développement économique et social du pays.

Le Président João Lourenço a encouragé le secteur privé à réoccuper l'espace perdu dans l'économie nationale en vue de créer davantage d'emplois, en particulier pour les jeunes.

Il a noté que le secteur privé devait assumer un certain pourcentage de la charge de responsabilité qui incombe actuellement à l'État.

Lire aussi
  • 19/10/2019 11:19:02

    Le PR apprend des travaux de l'Hôpital de Bié

    Cuito - Le Président de la République, João Lourenço, s'est informé vendredi sur l'avancement des travaux du futur hôpital provincial de Bié, d'une capacité de 250 lits.

  • 19/10/2019 10:57:27

    Le gouverneur veut des industries manufacturières à Bié

    Cuemba - Le gouverneur de la province de Bié, Pereira Alfredo, a déclaré vendredi à Cuemba qu'il était nécessaire de mettre en place des industries de fabrication de produits agricoles pour relancer le développement économique et social de la région.

  • 26/09/2019 14:50:26

    Le Président de la République réaffirme son engagement à réduire le chômage

    New York - Le Président de la République, João Lourenço, a déclaré mercredi, à New York, aux États-Unis d'Amérique, que l'Exécutif s'était engagé à réduire le taux de chômage et à améliorer le climat des affaires dans le pays.