ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Politique

22.10.2019 - mar. : 20'47 - Mise à jour 22.10.2019 - mar. : 20'47

La Cour des comptes instaure une nouvelle façon d'émettre l'avis relatif au Compte général de l'État

Luanda - La Cour des comptes angolaise projette d'instaurer, à partir de l'année 2020, une nouvelle façon fonctionnelle intégrée d'émettre l'avis relatif au Compte général de l'État (CGE).

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Président de la Cour de Comptes, Exalgina Gamboa

Photo: Clemente dos Santos

Cette nouvelle façon de donner l’avis compte inclure, outre le ministère des Finances, les députés rattachés à la cinquième Commission d’Économie et des Finances de  l’Assemblée Nationale (Parlement), pour aider à évaluer et émettre l’avis relatif au Compte général de l’État, a précisé mardi à Luanda la présidente de la Cour des comptes.

Exalgina Gamboa a tenu ces propos en présentant le « Plan stratégique de la Cour des comptes, relatif à la période 2020/2023,  et les Priorités de l’année 2020 », lors de la réunion de cadres du Tribunal supérieur qui se déroule à l’Assemblée Nationale.

En termes de la Loi, la Cour des comptes a le devoir d’émettre un avis technique, qui n’engage, sur l’exécution du Compte général de l’État du budget d’exercice antérieur sous la gestion du gouvernement, à la demande de l’Assemblée Nationale.

Le Compte général de l’État comprend ceux de tous les organismes de l’Administration centrale et locale de l’État, des institutions publiques et des services autonomes, ainsi que ceux de la sécurité sociale et des organismes de souveraineté.

« Nous faisons, annuellement, l’analyse du CGE, mais nous n’en faisons pas le suivi d’application. Le suivi d’application du CGE passe par le contrôle concomitant », a-t-elle souligné.

Lire aussi