ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Politique

10.02.2020 - lun. : 19'29 - Mise à jour 10.02.2020 - lun. : 19'29

João Lourenço appelle à l'union contre le terrorisme en Afrique

Addis-Abeba - Le Président de la République, João Lourenço, a appelé lundi, à Addis-Abeba, en Éthiopie, à l'union des efforts, entre les États africains, pour mettre fin aux actions terroristes, dans les régions du Sahell et de la Corne de l'Afrique.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Président de la République, João Lourenço

Photo: Clemente dos Santos

En Afrique, les actions terroristes se produisent très fréquemment dans des régions telles que Sahell (Sénégal, Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger, Nigéria et Tchad) et dans la Corne de l'Afrique (Éthiopie, Érythrée, Somalie et Djibouti).

S'adressant à la presse, le Président João Lourenço a indiqué que, si des mesures appropriées n'étaient pas prises, ce phénomène pourrait se propager au reste du continent.

Il a informé que, compte tenu de la dimension de la situation, il a été proposé de tenir un sommet extraordinaire, qui aura comme unique point trouver des solutions pour faire face au terrorisme croissant dans ces régions.

«Ce sommet arrive bientôt et nous espérons qu'il aura lieu dès que possible. Les dates exactes ne sont pas encore négociées, mais nous pensons qu'en un peu plus d'un mois, ce sommet pourra se tenir », a-t-il observé.

Il a rappelé que, si le régime d'apartheid a été éradiqué du continent en quelques décennies, un autre défi de sécurité (terrorisme) est apparu, c'est pourquoi il est nécessaire de prendre des mesures efficaces pour arrêter le phénomène.

Concernant le sommet de l'UA, l'homme d'État angolais a déclaré que l'objectif de sensibilisation du continent et du monde à la nécessité de fermer les armes en Afrique a été atteint.

«Ce sommet arrive bientôt et nous espérons qu'il aura lieu dès que possible. Les dates exactes ne sont pas encore négociées, mais nous pensons qu'en un peu plus d'un mois, ce sommet pourra se tenir », a-t-il observé.

Il a rappelé que, si le régime d'apartheid a été éradiqué du continent en quelques décennies, un autre défi de sécurité (terrorisme) est apparu, c'est pourquoi il est nécessaire de prendre des mesures efficaces pour arrêter le phénomène.

Concernant le sommet de l'UA, l'homme d'État angolais a dit que l'objectif de sensibilisation le continent et le monde à la nécessité de faire taire les armes en Afrique a été atteint.

"Je rentre satisfait, car nous avons réussi à atteindre cet objectif, mais, en fait, nous devons travailler pour que cela devienne une réalité dans les années à venir", a-t-il souligné.

Le président a affirmé qu'il quittait le sommet de l'UA avec la conviction qu'il restait encore beaucoup à faire pour parvenir à la paix sur le continent.

Dans le contexte de la création de la zone de libre-échange sur le continent, selon João Lourenço, le commerce et l'économie en général ne peuvent réussir que si les pays vivent en paix. "Sans paix, il n'y a pas de développement".

L'ONU encourage l'Angola à régler les conflits

Le Président angolais s'est dit encouragé par le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, à continuer de négocier les différends concernant le Rwanda et l'Ouganda (région des Grands Lacs).

«Il nous a encouragés à poursuivre ces efforts, afin de surmonter ces différences. Si nous réussissons, ce sera une autre pierre dans les efforts de pacification de la région des Grands Lacs », a-t-il ajouté.

Dans le cadre de ses efforts pour pacifier la région des Grands Lacs, le Chef de l'État angolais avait promu, au cours des cinq derniers mois, trois sommets quadripartites (Angola, RDC, Rwanda et Ouganda) consacrés aux questions de sécurité et de coopération régionale.

En août de l'année dernière, les Présidents du Rwanda, Paul Kagame et de l'Ouganda, Yoweri Museveni, ont paraphé, dans la capitale angolaise, Luanda, un protocole d'accord pour mettre fin au conflit frontalier entre les deux pays.

L'accord a été conclu avec la médiation de l'Angola et de la RDC.

La ville de Guatuna, en Ouganda, accueillera le prochain sommet quadripartite (Angola, RDC, Rwanda et Ouganda) le 21 de ce mois sur la sécurité et la coopération dans la région des Grands Lacs.

Autonomisation des femmes

L'un des grands défis de l'Union africaine (UA), dans le cadre du Programme de développement 2063, est l'autonomisation des femmes.

Selon le Président de la République, l'Angola fait partie des pays à fort pourcentage de femmes au pouvoir, notamment en politique, en économie et en organisations non gouvernementales.
 

Lire aussi
  • 08/02/2020 14:30:31

    Le Président João Lourenço en route pour l'Éthiopie

    Luanda - Le Président de la République, João Lourenço, a quitté Luanda ce samedi, à destination d'Addis-Abeba, en Éthiopie, où il participera dimanche à la 33e session ordinaire des chefs d'État et de gouvernement de l'Union africaine (UA).

  • 08/02/2020 14:09:36

    L'Angola priorise l'investissement privé allemand

    Luanda - Le Président de la République, João Lourenço, a déclaré vendredi à Luanda que le Gouvernement angolais privilégiait l'investissement privé allemand, dans le cadre de la coopération bilatérale existante.

  • 08/02/2020 13:31:49

    João Lourenço attendu à Addis-Abeba pour le Sommet de l'Union africaine

    Luanda - Le Président angolais, João Lourenço, quitte ce samedi Luanda pour Addis-Abeba, où il va participer dimanche au sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement de l'Union africaine (UA).