ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Politique

28.03.2020 - sam. : 17'52 - Mise à jour 28.03.2020 - sam. : 17'52

L'Exécutif approuve des mesures dans le secteur de la pêche

Luanda - Le Conseil des ministres a approuvé vendredi, à Luanda, des mesures pour la gestion des pêches marines, de la pêche continentale, de l'aquaculture et du sel pour l'année 2020.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

3e session ordinaire du Conseil des ministres

Photo: Pedro Parente

La mesure de gestion vise à ajuster la capacité de capture au potentiel disponible des ressources biologiques, aquatiques et aquacoles, précise le communiqué de la réunion dirigée par le Président de la République, João Lourenço.

Cette action vise également l'octroi de licences aux navires des segments de la pêche artisanale, semi-industrielle et industrielle, ainsi que l'augmentation de la production et de la qualité du sel.

Dans le domaine de l'enseignement supérieur, le Conseil des ministres a approuvé le règlement relatif à l'évaluation des performances des enseignants du sous-système de l'enseignement supérieur.

Il s'agit d'un texte qui établit les règles et procédures à observer dans le processus d'évaluation des performances des enseignants intégrés dans cette carrière dans les institutions publiques, publiques-privées ou privées d'enseignement supérieur.

L'objectif du texte est de promouvoir un processus rigoureux permettant aux établissements d'enseignement supérieur et aux enseignants d'explorer efficacement les trois aspects de leur activité (enseignement, recherche scientifique et vulgarisation universitaire).

Toujours dans ce domaine, le Conseil des ministres a approuvé le règlement général sur les frais de scolarité et les frais pour les institutions publiques d'enseignement supérieur.

Le règlement susmentionné établit les principes, règles et procédures à observer dans le processus de détermination, de perception et de paiement des frais de scolarité et des frais liés aux services fournis par les institutions publiques d'enseignement supérieur, conduisant à l'obtention de diplômes universitaires de baccalauréat, de licence, de Maîtrise ou de Doctorat, ainsi que dans les cours qui ne confèrent pas de diplômes universitaires.

L'approbation de ce texte permettra aux étudiants qui fréquentent des institutions publiques d'enseignement supérieur de partager les coûts engendrés par leur formation, initiant ainsi une culture de partage des coûts entre l'Etat et les familles.

Dans le cadre de la culture, le Conseil des ministres a approuvé le projet de décret présidentiel qui approuve les redevances d'accès aux musées publics, dans le but de définir les valeurs à facturer par les musées publics, compte tenu du travail accompli par celui-ci dans la poursuite de l'intérêt public , garantissant ainsi la collecte des recettes pour une meilleure utilisation et maintenance de la collection du musée et des autres biens publics.

Dans le cadre de la politique étrangère, le Conseil des ministres a examiné, pour soumettre à l'Assemblée nationale, les projets de résolutions approuvant, pour ratification, l'accord entre les États membres de la SADC concernant la création du Centre de la SADC pour les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique (SACREEE) et le protocole d'accord pour le Système mondial d'information sur la biodiversité.

A l’occasion, il a été approuvé, pour l’adhésion, le «Traité sur la conservation et la gestion durable des écosystèmes forestiers en Afrique centrale, qui sera également soumis à l'Assemblée nationale. Quatre traités bilatéraux ont été approuvés par le Conseil des ministres.

Le premier est le protocole de coopération entre le gouvernement de l'Angola et le gouvernement de la République portugaise, dans le domaine de l'administration locale.

Le deuxième est le Protocole de coopération entre le Ministère de l'agriculture et des forêts de la République d'Angola et le Ministère de l'agriculture de la République de la Zambie.

Le troisième est le protocole d'accord entre le ministère de l'Agriculture et des Forêts de la République d'Angola et le ministère de l'Agriculture de la Hongrie. Le mémorandum mentionné est limité au domaine de l'agriculture et de l'élevage et de l'industrie alimentaire.

Le quatrième est le protocole d'accord entre l'Institut de développement agraire du ministère de l'Agriculture et des Forêts d'Angola et le bureau personnel de SA Sheikh Ahmed Dalmook AI MaKtoum en partenariat avec Atlantis Africa Agro Ventures, pour le développement de centres d'excellence de services pour Agriculteurs en Angola.

Le cinquième est l'accord entre le gouvernement de l'Angola et le gouvernement de la République orientale de l'Uruguay sur la facilitation des visas pour les hommes d'affaires.

Balises Política  

Lire aussi