ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Politique

01.10.2020 - jeu. : 15'09 - Mise à jour 01.10.2020 - jeu. : 11'17

Le Gouvernement prépare des amendes sur les boissons alcoolisées

Luanda - Le Gouvernement angolais prépare une réglementation légale sur la consommation de boissons alcoolisées, avec des amendes allant de quatre mille à 400 mille Kwanzas, a déclaré mercredi la ministre de la Santé, Sílvia Lutucuta.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

1 / 1

Ministre de la Culture, du Tourisme et de l'Environnement, Adjany da Costa, à la 9ème Session Ordinaire du Conseil des Ministres

Photo: Francisco Miúdo

Ministre de la Santé, Silvia Lutucuta à la 9e session ordinaire du Conseil des ministres

Photo: Francisco Miúdo

Intervenant à la 9e session du Conseil des ministres, Sílvia Lutucuta a informé que les amendes dépendront de la transgression et incomberont à la fois à ceux qui consomment, ainsi qu'à ceux qui fournissent ou ont un établissement qui ne fonctionne pas dans les normes.

Selon la ministre, le texte légal établira le régime juridique, la disponibilité, la vente et la consommation de boissons alcoolisées dans les lieux publics et ouverts au public.

"La consommation de boissons alcoolisées est un problème majeur de santé publique et, en particulier, lorsqu'elle est consommée par des personnes de moins de 18 ans, des femmes qui allaitent ou en état de grossesse, des conducteurs de véhicules et motos, des pilotes et d'autres professionnels de risque", a-t-elle défendu.

La gouvernante a également pointé les personnes déjà en état d'ébriété et celles qui travaillent ou celles qui sont en pleine activité dans les organes de défense et de sécurité, dans la même situation.

Pour Sílvia Lutucuta, une consommation excessive d'alcool peut conduire à la violence domestique et à d'autres formes de violence.

"Nous ne pouvons pas continuer comme ça, (...) il est absolument nécessaire de restreindre la consommation de boissons alcoolisées", a indiqué la responsable, se référant au projet de loi sur le régime d'accès et de consommation des boissons alcoolisées, un texte qui sera soumis à l'Assemblée Nationale.

L'hypertension artérielle, les maladies du foie et les troubles psychiatriques, entre autres, sont des exemples de maladies très associées à une consommation excessive d'alcool.

Le but de cet instrument juridique est de protéger la santé des citoyens en réduisant la consommation excessive de boissons alcoolisées pendant la grossesse et l'allaitement.

Il vise également à réduire les perturbations dans les relations familiales qui entraînent la violence domestique, la maltraitance des mineurs, ainsi que les accidents de la route et au travail.
 

Plan directeur des transports

En ce qui concerne le Plan directeur national du secteur des transports et des infrastructures routières approuvé lors de la session de mercredi, le titulaire des transports, Ricardo D’Abreu, a informé que le même avait une projection sur 20 ans pour la mise en œuvre des principaux programmes du secteur.

Selon le ministre, un investissement annuel estimé à 1,4 milliard de dollars ou 1,4% du produit intérieur brut (PIB) est projeté, en termes d'investissements dans les infrastructures.

"L'investissement dans les infrastructures est une priorité, (..) les infrastructures sont la base pour assurer le développement durable de notre pays", a-t-il souligné.

Questions religieuses

Dans le secteur culturel, la session a approuvé le barème des honoraires pour la prestation de services par l'Institut national des affaires religieuses aux personnes physiques et morales.

À ce sujet, la ministre de la Culture, du Tourisme et de l'Environnement, Adjany Costa, a déclaré que la personne qui sollicite des services, devra supporter des frais pour l’émission du document, en fonction de la typologie, qui seront fixés entre 15 mille et 87 mille Kwanzas.

Concernant l'approbation du nouveau calendrier scolaire-cadre, en vigueur dans tous les établissements d'enseignement, la ministre Maria do Rosário Bragança Sambo a dit que la mesure vise à mettre à jour les règles générales et à clarifier le rôle des différents acteurs.

Lire aussi
  • 01/10/2020 11:01:51

    L'année scolaire commencera désormais en septembre

    Luanda - Le début des prochaines années scolaires et académiques en Angola va de février à septembre, selon le nouveau calendrier scolaire cadre, approuvé mercredi par le Conseil des ministres.

  • 25/09/2020 10:30:31

    Angola: Le Gouvernement annonce des projets structurants

    Luanda - Le Gouvernement angolais a annoncé, jeudi, à Luanda, son intention d'exécuter plusieurs projets structurants, encore en étude, selon le ministre de l'Economie et de la Planification, Sérgio Santos.

  • 27/08/2020 12:44:16

    La ministre d'État salue la politique de volontariat

    Luanda - La ministre d'État chargée du secteur social, Carolina Cerqueira, a déclaré, mercredi, que la Politique nationale du volontariat apporterait une contribution au renforcement de l'État démocratique et de droit en Angola.