ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Reconstruction Nationale

01.09.2020 - mar. : 18'01 - Mise à jour 01.09.2020 - mar. : 10'42

Réduction des frais de réhabilitation de la route Saurimo/Malanje

Saurimo (Angola) - L'Etat angolais paie actuellement, entre 800 et 900 mille dollars par kilomètre d'asphalte, pour la réhabilitation des 620 kilomètres de route Saurimo / Malanje (EN / 230), contre un million, pratiqué les années précédentes, a révélé lundi le Ministre de la Construction et de l'Aménagement du Territoire, Manuel Tavares.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

La deuxième phase de réhabilitation de l'EN / 230, dont l'acte de consignation a été réalisée lundi, sur le pont sur la rivière Peso, dans la commune de Mona Quimbundo (Saurimo) province de Lunda Sul, est divisée en cinq lots, muamussamba / Sapimbi, Muamussamba / rivière To, (Lunda Norte), rivière To / Pêso, Pêso / Saurimo et route circulaire de la même circonscription.

Chaque contrat devrait être achevé dans les 18 mois pour un coût global de 630 millions de dollars, ce qui entraînera la création de plus de 500 emplois.

Les lots attribués sont financés par une ligne de financement externe, qui a été accordée par le consortium Mota Engil et Omatapalo, qui a officialisé l'accord avec l'Institut national des routes d'Angola (INEA).

A l'occasion, Manuel Tavares a déclaré que compte tenu de la valeur totale des travaux et des kilomètres à réhabiliter, le ministère a négocié avec les entreprises pour réduire les prix à facturer, ce qu'il considère comme une grande victoire.

Pour cette raison, il a ajouté que les prochains contrats de réhabilitation des routes dans les provinces côtières auront des prix plus bas.

Manuel Tavares a fait savoir que tous les ponts de cette section seront reconstruits afin qu'ils aient la capacité de supporter les charges qui passeront par la route, ce qui est extrêmement important pour le développement de la région de l'Est et de l'économie du pays.

Il a expliqué que la route est conçue conformément aux normes de la SADC, afin de garantir une plus grande sécurité aux usagers, sollicitant l'engagement à la fois des entrepreneurs et de l'INEA pour que la qualité des travaux assure une vie utile.

De son côté, le gouverneur provincial de Lunda Sul, Daniel Neto, a considéré le moment très attendu par la population de la région, qui aspire à voir la route nationale 230 effectivement réhabilitée, assurant une meilleure circulation des personnes et des biens.

Il a ajouté que la route nationale 230 stimulera le développement socio-économique de la région orientale du pays et marquera le début du grand engagement vers le progrès, puisque les distances seront raccourcies pour atteindre Luanda, avec des coûts de transport et de nourriture de base inférieurs.

Balises Routes  

Lire aussi
  • 26/08/2020 13:59:28

    Le Gouvernement investit 630 millions USD dans EN 230 (errata)

    Malanje (Angola) - Environ 630 millions de dollars américains (USD) ont été mis à disposition par le Gouvernement angolais pour la réhabilitation et l'extension de 630 kilomètres (km), y compris 10 ponts, du tronçon Malanje / Saurimo (Lunda sul), sur la route nationale 230.

  • 31/05/2020 14:18:05

    Réfection de plus cent kilomètres de routes

    Malanje (Angola) - Cent vingt kilomètres de routes secondaires vont être réfectionnés dans les six prochains mois dans la municipalité de Luquembo, province de Malaje, dans le cadre du Plan intégré d'intervention dans les municipalités (PIIM).

  • 06/05/2020 12:54:08

    Fin des travaux sur le tronçon Quibala/Mussende prévue en mai

    Cuanza Sul - Les travaux de réhabilitation de 33 kilomètres de la nationale 240, qui lie Quibala à la municipalité de Mussende, dans la province de Cuanza Sul, terminent ce mois-ci, a déclaré mardi, à Mussende, le vice-gouverneur provincial en charge du secteur technique, Demétrio Sepúlveda.