ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Santé

16.11.2019 - sam. : 10'41 - Mise à jour 16.11.2019 - sam. : 10'41

Plus de 40 cas de poliomyélite enregistrés en Angola

Luanda - Quarante-quatre cas de poliomyélite ont été signalés cette année en Angola, a confirmé vendredi, la ministre de la Santé, Sílvia Lutucuta, lors de l'ouverture du premier cycle de vaccination dans le quartier Monte Belo, district de Cacuaco, à Luanda.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

1 / 1

Gouverneur de Luanda, Sérgio Luther Rescova, lors de la cérémonie d'ouverture de la campagne contre la polio

Photo: Nelson Malamba

Ministre de la Santé, Silvia Paula Lutucuta, lors de la cérémonie d'ouverture de la campagne contre la polio

Photo: Nelson Malamba

Selon la gouvernante, les cas se seraient produits dans les provinces de Bié, Malanje et Lunda Sul (un cas chacune), Moxico et Benguela (deux), Huíla (trois), Lunda Norte (quatre), Luanda (six), Huambo (11) et Cuanza Sul (13).

Silvia Lutucuta a dit que pour contrôler l'épidémie, le Gouvernement, avec le soutien de ses partenaires nationaux et internationaux, avait décidé de mettre en œuvre la campagne de vaccination contre la poliomyélite de porte à porte pour tous les enfants de moins de cinq ans des municipalités touchées et celles voisines.

Pour que le pays élimine le nouveau fléau de la poliomyélite, a-t-elle souligné, il est nécessaire que tous enfants des municipalités sélectionnées soient vaccinés.

A la même occasion, le gouverneur de Luanda, Sergio Rescova, a appelé les citoyens à ne pas se laisser emporter par des informations susceptibles de nuire aux enfants, en ne vaccinant pas les mineurs.

Il a souligné que la campagne de vaccination était une activité très simple, mais qu'elle servait à prévenir la paralysie chez les enfants, une maladie pouvant leur nuire à vie.

Le bureau provincial de la santé de Luanda prévoit de vacciner 1,6 million d'enfants avec l’implication 22 000 personnes.

Lire aussi