ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Santé

30.01.2020 - jeu. : 12'36 - Mise à jour 30.01.2020 - jeu. : 12'36

L'Angola et le Fonds mondial renforcent le combat contre le paludisme

Luanda - En vue de renforcer le Programme de lutte contre le paludisme, la tuberculose et le VIH/Sida, le Gouvernement angolais et le Fonds mondial ont signé mercredi à Luanda un terme d'engagement dans ce sens.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Signing of term of commitment between Angola and Global Fund

Photo: cedida

L’accord de l’engagement a été paraphé par la  ministre de la Santé, Sílvia Lutucuta et la représentante du Fonds mondial, Cynthia Mwase, lors de la session de clôture d’une réunion entre les membres des deux parties.

Dans le cadre de ce partenariat stratégique, qui remonte à l’année 2005, le Fonds mondial a déjà injecté plus de 200 millions de dollars dans la mise en œuvre de plusieurs programmes du secteur de la Santé, tels que l’assistance technique et le diagnostic.

 Dans son mot de circonstance, la ministre a précisé qu’il était fondamental de respecter  les normes et les règlements du Fonds pour atteindre les objectifs définis, c'est-à-dire contrôler et freiner la mortalité due à ces trois maladies (Malaria, Tuberculose et le VIH/Sida).

Sans préciser le montant de cet accord, la ministre a admis qu’il permettrait d’assurer un large dévouement pragmatique et un soutien aux actions de prévention et de contrôle de la tuberculose, malaria et du VIH/Sida.

Pour sa part, le ministre des Relations extérieures a dit que la tenue de cette réunion entre le Gouvernement angolais et le Fonds mondial était un signe qui révélait clairement l’intérêt de Luanda de renforcer les relations avec cette Organisation.

Manuel Augusto a souligné que la signature du terme d’engagement jetait les bases de fortification de l’assistance institutionnelle, que le Fonds mondial prêtait au Gouvernement angolais.   

 

Lire aussi