ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Société

04.11.2019 - lun. : 14'52 - Mise à jour 04.11.2019 - lun. : 14'52

L'Angola avec un faible taux d'accès à la télévision et à la radio

Huambo - Le secrétaire d'État à la Communication sociale, Celso Malavoloneke, a déclaré vendredi à Huambo que l'Angola reste le pays de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) ayant le taux d'accès à l'information le plus faible, par le biais de la télévision et de la radio.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Secrétaire d'État à la Communication sociale, Celso Manovanoleke

Photo: Clemente dos Santos

Le responsable a parlé des signaux de radio et de télévision lors du Forum des municipalités et villes d’Angola, ouvert jeudi par le ministre d’État chargé de la Coordination économique, Manuel José Nunes Júnior.


Selon Celso Malavoloneke, les chiffres actuels sont assez faibles et préoccupants en raison de contraintes telles que le manque d'électricité, d'une part, et la disponibilité des récepteurs d'émission, d'autre part.

D’après lui, tout cela va à l’encontre des défis liés à l'élargissement des signaux de ces médias qui permettraient un plus grand accès à l'information pour la plupart des citoyens.


En ce qui concerne la radio, il a souligné que la solution technologique adoptée en 2007, à savoir la transmission par modulation de fréquence (FM), est la moins appropriée du point de vue technologique, car il s'agit d'une transmission directe et qu'en cas de fortes baisses, la qualité diminue car il est conçu pour les centres urbains.


Le secrétaire d'Etat a déclaré que malgré l'installation d'un ensemble de répéteurs, il est toujours considéré comme insuffisant, bien que chacun d'eux constitue une unité opérationnelle et logistique complexe, à commencer par la nécessité d'un générateur, du carburant, de la maintenance et de la sécurité de l’infrastructure, une situation qui  compromet les actions d’élargissement et d’extension du signal sur tout le territoire national.


Pour ce qui est de la télévision, Celso Malavoloneke a déclaré que, bien qu’il y ait une couverture à 100%  du satellite, par des opérateurs privés, le principal problème est la situation financière des citoyens, car tout le monde n'a pas les moyens d'acquérir les moyens d'accéder au contenu télévisé.

Il a fait savoir que pour remédier à cette situation, le ministère de la Communication sociale proposait aux administrateurs municipaux de participer davantage aux coûts opérationnels, conformément à la politique actuelle de déconcentration et de décentralisation administrative, afin de garantir la couverture des signaux de radio et de télévision dans leurs circonscriptions.

Lire aussi
  • 03/11/2019 11:46:03

    Réfection des artères de la ville de Caala

    Caala (Angola) - La réfection des artères de la ville de Caala, dans la province de Huambo, a commencé vendredi 1er novembre, par la réparation de deux kilomètres de route, sur un total de quinze.

  • 01/11/2019 13:04:41

    Les administrateurs municipaux veillent à l'efficacité de la mise en oeuvre du PIIM

    Huambo - Les administrateurs municipaux présents à la 7ème édition du Forum des municipalités et des villes d'Angola (FMCA), qui a débuté jeudi à Huambo, ont réaffirmé leur engagement et une plus grande efficacité dans la mise en oeuvre du Programme intégré d'intervention des municipalités (PIIM), afin d'améliorer la qualité de vie de la population.

  • 30/09/2019 18:21:03

    Joana Lina souligne l'attention accrue portée aux déficients auditifs

    Huambo - La gouverneure de la province de Huambo, Joana Lina, a souligné dimanche la nécessité pour la société civile de redoubler d'efforts pour valoriser et respecter les déficients auditifs, dans le but de les inclure dans les actions de développement économique et social.