ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Société

23.09.2019 - lun. : 17'39 - Mise à jour 23.09.2019 - lun. : 17'39

Le nombre de victime de l'accident de Catumbela s?élève à cinq

Lobito - Le nombre de victimes de l'accident de la route survenu mardi 17 sur la route nationale EN100, près du complexe Boa Esperança, dans la municipalité de Catumbela, à Benguela, s'est élevé à cinq, a appris mardi l'ANGOP de source hospitalière.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Les accidents de la route continuent d'endeuiller des familles angolaises

Photo: Morais Silva

La cinquième victime, qui recevait un traitement médical, est décédée le week-end dernier à l'unité de soins intensifs de l'hôpital général de Benguela.


L'accident, impliquant une voiture transportant une urne lors d'un enterrement, a tué trois personnes et une quatrième victime, un bébé de huit mois incapable de résister à ses blessures, était déjà en train de mourir à l'hôpital municipal de Benguela.

Une source hospitalière a confirmé par téléphone à l’Angop les informations fournies par un membre de la famille, une femme de 64 ans hospitalisée en réanimation avec une lésion cérébrale traumatique et une fracture du bras gauche.

Trois autres blessés, dont deux hommes âgés de 20 et 29 ans, présentant une fracture au fémur gauche (l'un d'eux est le conducteur de la voiture à l'origine de l'accident) et une femme de 31 ans présentant une lésion cérébrale traumatique, notamment la mère du bébé décédé à Catumbela, restent hospitalisés à l’hôpital général de Benguela.

La docteure Guilza Morais, directrice clinique par intérim de l'Hôpital général de Benguela, a expliqué qu'un soutien psychologique est fourni aux victimes, en raison de l'impact des pertes de vies humaines sur les familles.

Selon la responsable, la situation est si délicate qu’elle a forcé la mobilisation d’une équipe médicale multidisciplinaire qui, outre les médecins en neurochirurgie, chirurgie générale et orthopédie, comprend deux psychologues, qui assistent les blessés depuis leur arrivée à l’hôpital.


L’accident, qui a eu lieu le 17 septembre, impliquant directement trois véhicules, un léger et deux de marchandises, qui se sont heurtés près du complexe Boa Esperança, entre la commune de Luongo et Catumbela.

Lire aussi