ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Société

07.10.2019 - lun. : 10'57 - Mise à jour 07.10.2019 - lun. : 10'57

Le Gouvernement veut transformer le potentiel de Catumbela en richesse

Catumbela - L'administrateur municipal de Catumbela, Julião Almeida, a déclaré dimanche que les autorités avaient pour objectif de transformer les potentialités agro-industrielles de la municipalité de Catumbela en richesse, afin de garantir le bien-être de plus de 200 000 habitants de cette circonscription de la province de Benguela.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Municipalité de Catumbela

Photo: António Escrivão

Dans une interview accordée à Angop à la suite du huitième anniversaire de la municipalité de Catumbela, célébré le 5 octobre, Julião Almeida qui parlait des défis actuels, a défendu que le la région avait un grand potentiel en matière de développement agricole et industriel, d'où son intention de développer ces zones pour la génération de revenus au profit des populations.

L'administrateur municipal caractérise la population comme étant fortement active dans le secteur agricole, ce qui laisse, selon lui, "un peu d'espoir" que la localité pourra atteindre des niveaux satisfaisants de production alimentaire, suffisant seulement de soutenir plus de familles paysannes.

Soulignant que la conjoncture actuelle a imposé des contraintes budgétaires au pays, le responsable a expliqué, sans donner de précisions, qu'il serait nécessaire d'attirer des investissements pour donner une plus grande rentabilité au secteur agricole et industriel et ainsi reconstituer des emplois.

Outre le climat favorable, la rivière Catumbela, qui donne son nom à la municipalité, forme des ressources en eau qui alimentent de vastes terres fertiles, où prédominent le maïs, la pomme de terre, la patate douce, la banane, le manioc, les haricots, les tomates, les oignons et les carottes, le Chou, concombre, entre autres produits.

Raison pour laquelle l’administrateur a lancé un défi aux jeunes de regarder «avec un esprit d’entrepreneuriat» le secteur de l’agriculture, afin de surmonter la «vague» de chômage  observée au cours des dernières années dans la région, à cause de la décapitalisation de nombreuses entreprises installées au Pôle du développement industriel de Catumbela (PDIC).

Toutefois, il souligne que la plupart des entreprises privées du PDIC, principalement des secteurs de la construction, des boissons, de l'agro-industrie et de la métallurgie, n'ont pas résisté à la crise et ont fini par fermer leurs portes, entraînant le licenciement de travailleurs, en particulier de jeunes.

C'est dans ce contexte qu’il s’est également dit préoccupé par la situation actuelle de la brasserie Soba Catumbela, craignant même que les difficultés rencontrées par cette «grande entreprise» ne provoquent davantage de licenciements d'employés.

Regrettant que la crise ait endommagé le fonctionnement de ces entreprises, Julião Almeida pense, par exemple, que si le PDIC fonctionnait à 100%, de nombreux emplois seraient garantis pour le bien-être des familles à Catumbela.

Compte tenu de la croissance démographique et du développement de ces dernières années, Catumbela, auparavant commune, a été détachée en 2010 de la supervision administrative de la municipalité de Lobito et élevée au rang de circonscription le 5 octobre 2011 dans le cadre de la nouvelle division administrative du pays.

Lire aussi