ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Société

14.10.2019 - lun. : 12'23 - Mise à jour 14.10.2019 - lun. : 12'23

La pluie revient à Cunene 12 mois plus tard

Ondjiva - La province de Cunene a connu une pluie modérée dimanche soir après 12 mois de sécheresse extrême.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Bien que modérée, la pluie ravive l’espoir de plus de 800.000 personnes et de près d’un million de bovins touchés par la sécheresse.

En raison de la rareté des pluies, la saison agricole 2018/2019 a été compromise sans récolte sur les 205 000 hectares des 99 000 champs.

Depuis octobre 2018, la province connaît une grave crise de l'eau et du pâturage avec 857.443 personnes sur 171.488 familles et un million de têtes de bétail touchées.
 

En raison de la sécheresse, 30.000 animaux ont été abattus, notamment des bovins, des chèvres et des porcs.

Lire aussi
  • 01/10/2019 17:38:57

    Asphaltage de 43 km du tronçon routier Ondjiva/Cuamato

    Ondjiva (Angola) - Quarante trois kilomètres, sur un total de 68, de la Route Nationale 372, qui relie la localité d'Ondjiva à celle de Cuamato, dans la province de Cunene, ont été asphaltés.

  • 25/09/2019 16:16:52

    Les victimes de la sécheresse bénéficient d'une eau propre

    Cuanhama - Dix mille 714 personnes vivant dans la municipalité de Cuanhama, province de Cunene, dans les zones touchées par la sécheresse, bénéficient depuis ce mercredi de l?eau potable, résultantt de l?entrée en fonctionnement de cinq fontaines réhabilitées.

  • 23/09/2019 15:34:27

    La sécheresse à Cunene "oblige" les enfants aux travaux forcés

    Ondjiva - La sécheresse qui ravage la province de Cunene depuis août 2018, a atteint un niveau très déplorable et oblige les mineurs à faire des travaux forcés comme alternatif à la lutte contre la sécheresse et la famine.