ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Société

22.10.2019 - mar. : 18'07 - Mise à jour 22.10.2019 - mar. : 18'07

BAD accorde un million de dollars pour la lutte contre la malnutrition sévère

Luanda - Le Ministère angolais des Finances et la Banque africaine de développement (BAD) ont signé aujourd'hui un accord à Luanda concernant un don d'un million de dollars destiné à faire face aux cas graves de malnutrition dans la province de Bié.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

L’accord a été paraphé par Vera Daves, Mme la ministre des Finances, et le représentant résident de la BAD, Joseph Ribeiro.


Lors de la cérémonie, la ministre des Finances a expliqué que le don visait à mettre en œuvre un programme d'alimentation thérapeutique pour plus de 5 000 enfants âgés de six mois à cinq ans dans les municipalités de Cuito et Nharea.


Vera Daves a noté qu'en août 2018, le Bureau de la sécurité alimentaire, en collaboration avec le groupe technique multisectoriel, avec le soutien de la Communauté pour le développement d’Afrique australe (SADC), Word Vision et les Nations Unies a mené une évaluation de la vulnérabilité, de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans certaines municipalités des provinces de Bié, Benguela, Huíla, Namibe et Cunene.


D'après l'évaluation, il a été constaté que la malnutrition touchait déjà 15% de la population locale. Cette valeur servira donc à atténuer cette situation.


Selon elle, on craint toujours que cette situation ne s'aggrave dans les mois à venir, lorsque les réserves de nourriture des familles seront plus réduites et qu'elles risquent même de s'épuiser, ce qui justifie une intervention urgente pour éviter l’aggravation de la situation.


À cet égard, le gouvernement angolais a demandé l'accès au fonds d'urgence de la Banque africaine de développement pour répondre à la crise de sécurité alimentaire à Bié.


À cette occasion, le représentant résident de la Banque africaine de développement, Joseph Ribeiro, a exprimé sa reconnaissance pour l'engagement croissant du gouvernement angolais dans le suivi des actions financées par la Banque.


Il s’est dit disponible à fournir le soutien nécessaire à la recherche conjointe de solutions à tous les problèmes pouvant survenir lors de la mise en œuvre de cette opération d'urgence, ainsi que pour les projets d'investissement en cours.


La cérémonie de signature de l’accord a été témoignée par la ministre de la Santé, Silvia Lutucuta, et d’autres entités.

Balises Accord  

Lire aussi