ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Société

05.08.2020 - mer. : 13'46 - Mise à jour 05.08.2020 - mer. : 13'10

L'INAD veut une collaboration pour dénoncer les zones minées

Mbanza Kongo (Angola) - Le chef du département provincial de l'Institut national de déminage (INAD) à Zaire, David Sapalalo Ndué, a demandé ce mercredi, à Mbanza Kongo, la collaboration de la population dans l'identification et le signalement des zones éventuelles suspectées de posséder des engins explosifs, afin de prévenir les accidents de mines.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

S'adressant à l'ANGOP, suite à la mort des suites d’un engin explosif d'une femme de 64 ans fin juillet, dans la commune de Kinzau, Tomboco, le responsable a indiqué que malgré le manque de données fiables sur l'existence de champs de mines dans la province, la population doit continuer à collaborer avec les autorités pour identifier d'éventuelles munitions non explosées dans leurs zones de juridiction.

La victime, nommée Suzana Pombal, est décédée alors qu'elle préparait un terrain pour la construction d'une résidence.

Il a considéré la commune de Kinzau, située à 92 kilomètres de la ville de Tomboco, comme une zone suspecte d’engins non explosées dispersées isolément, soulignant que son institution s'emploie à intervenir, dans les prochains jours, dans les actions de déminage dans cette localité limitrophe de la municipalité avec la municipalité de Soyo.

Il a informé qu'il s'agissait du deuxième accident d'engin explosif survenu à Kinzau en moins de trois ans, avec des morts, dont le premier s'est produit en 2017 et a causé la mort de trois enfants de moins de dix ans.

Selon le responsable, l’Institut national de déminage de la province de Zaire mène des activités d’éducation et de sensibilisation de la population sur les dangers des mines, en particulier dans les zones rurales où la probabilité d’existence d’objets explosifs est plus élevée.

«En attendant une intervention de déminage à Kinzau, nous demandons aux habitants locaux et pas seulement de rester vigilants, de signaler toute munition non explosée aux autorités compétentes pour leur enlèvement», a-t-il sollicité.

Baignée par l'océan Atlantique, la commune de Kinzau a une population estimée à 10. 825 habitants.

Balises Sociedade  

Lire aussi
  • 05/08/2020 11:16:42

    Le ministère veut renforcer la coopération avec les médias étrangers

    Luanda - Le secrétaire d'État à la Communication sociale, Nuno Caldas Albino, a déclaré mardi que le gouvernement angolais avait l'intention de renforcer les relations de coopération avec les organes de presse étrangers accrédités dans le pays.

  • 04/08/2020 09:16:57

    Une nouvelle direction pour le groupe Media Nova

    Luanda - Le groupe Media Nova S.A a depuis lundi une commission de gestion, nommée par le ministre des Télécommunications, des Technologies de l'Information et de la Communication sociale, Manuel Homem.

  • 03/08/2020 19:58:17

    La mise en oeuvre du PIIM connaît des progrès

    Luanda - Le gouvernement angolais a réaffirmé, lundi, à Luanda, qu'en dépit de la pandémie de Covid-19 qui sévit dans le pays, le Plan intégré d'intervention dans les municipalités (PIIM) connaissait une évolution satisfaisante.