ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Transport

05.09.2019 - jeu. : 08'45 - Mise à jour 05.09.2019 - jeu. : 08'45

Les pilotes de la TAAG écartent une nouvelle grève en 2019

Luanda - Le syndicat des Pilotes de la TAAG a déclaré mercredi être parvenu à un accord avec la direction de la Compagnie Aérienne Angolaise, annulant ainsi la grève que ce personnel comptait déclencher dès le 05 septembre 2019.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Des passagers de la TAAG débarquant à Cabo Verde, lors de l'ouverture de la ligne Luanda/Ilha do Sal

Photo: Lino Guimarães

Par ailleurs, le syndicat a également écarté toute intention de déclencher une nouvelle grève avant fin 2019.

Réagissant à un communiqué de la TAAG sur ce sujet, le secrétaire-général du Syndicat des pilotes, Horácio Cruz, a fait savoir que les deux camps s’étaient réunis le 30 août dernier.

Les deux parties sont donc convenues de se retrouver autour d’une même table, le 23 octobre prochain, pour la poursuite des négociations, a-t-il ajouté à l’Angop.

« Au cours de cette réunion, on s’est convenus sur l’élaboration, au courant du mois prochain, d’un nouveau contrat de travail pour révoquer celui de 2005,  avec des délais prédéfinis pour un nouveau cadre rémunératoire, les droits, les avantages sociaux, le plan de santé, les conditions de reforme, les devoirs des pilotes et de l’entreprise », a-t-il résumé.

Selon Horacio Cruz, les 140 pilotes syndicalistes exigent de l’entreprise un salaire d’environ huit mil USD (Equivalent en monnaie nationale Kwanza), soit la moyenne du marché international, puis l’inclusion des parents dans le plan de santé, et que cette inclusion serve également pour la retraite.

La TAAG est l’une des 195 entreprises que le gouvernement angolais compte privatiser dès 2022, dans le cadre du Programme de privatisation.

Selon le syndicat, un grand nombre des pilotes s’achemine vers 65 ans, âge limite pour le pilotage,  conformément à la Loi internationale.

Balises Aviation   Greve   TAAG  

Lire aussi