L'Afrique du Sud va vacciner les jeunes de 12 à 17 ans contre la COVID-19

  • Le vaccin contre le Covid-19
JOHANNESBURG, 15 octobre (Xinhua) -- L'Afrique du Sud va vacciner les jeunes âgés de 12 à 17 ans contre la COVID-19 à partir de la semaine prochaine, a annoncé vendredi le ministre de la Santé, Joe Phaahla.

"Aujourd'hui, je suis heureux d'annoncer que nous avons atteint un stade où nous sommes prêts à procéder à la vaccination des enfants âgés de 12 à 17 ans. La majorité de cette cohorte est au niveau du collège ou du lycée", a dit le ministre sud-africain.

"Ce service commencera le 20 octobre afin de permettre les préparations nécessaires pour le système d'enregistrement EVDS (système électronique de données de vaccination) et aussi d'autres préparations logistiques", a-t-il ajouté.

Le Comité consultatif ministériel (CCM) a conseillé d'administrer une seule dose du vaccin Pfizer pour le moment, en raison des inquiétudes suscitées par la myocardite rare, une inflammation du muscle cardiaque, qui a été signalée à l'échelle mondiale après une deuxième dose.

M. Phaahla a déclaré que les nouvelles infections par le coronavirus dans le pays au cours des sept derniers jours avaient diminué de 28%, et que les hospitalisations avaient diminué de 3,5%.

L'Institut national des maladies transmissibles (NICD) a affirmé jeudi soir qu'au cours des dernières 24 heures, 942 nouveaux cas avaient été signalés, ce qui porte le nombre total de cas confirmés en laboratoire à 2.914.827 dans le pays.

En Afrique du Sud, 19,8 millions de personnes ont été vaccinées contre le coronavirus, parmi lesquelles 10,5 millions ont été complètement vaccinées. Fin

"Aujourd'hui, je suis heureux d'annoncer que nous avons atteint un stade où nous sommes prêts à procéder à la vaccination des enfants âgés de 12 à 17 ans. La majorité de cette cohorte est au niveau du collège ou du lycée", a dit le ministre sud-africain.

"Ce service commencera le 20 octobre afin de permettre les préparations nécessaires pour le système d'enregistrement EVDS (système électronique de données de vaccination) et aussi d'autres préparations logistiques", a-t-il ajouté.

Le Comité consultatif ministériel (CCM) a conseillé d'administrer une seule dose du vaccin Pfizer pour le moment, en raison des inquiétudes suscitées par la myocardite rare, une inflammation du muscle cardiaque, qui a été signalée à l'échelle mondiale après une deuxième dose.

M. Phaahla a déclaré que les nouvelles infections par le coronavirus dans le pays au cours des sept derniers jours avaient diminué de 28%, et que les hospitalisations avaient diminué de 3,5%.

L'Institut national des maladies transmissibles (NICD) a affirmé jeudi soir qu'au cours des dernières 24 heures, 942 nouveaux cas avaient été signalés, ce qui porte le nombre total de cas confirmés en laboratoire à 2.914.827 dans le pays.

En Afrique du Sud, 19,8 millions de personnes ont été vaccinées contre le coronavirus, parmi lesquelles 10,5 millions ont été complètement vaccinées. Fin