Afrique du Sud : le gouvernement se prononce sur les coupures d'électricité

Pretoria – Les coupures de courant constantes et les conséquentes restrictions de son approvisionnement en Afrique du Sud sont dues à des défaillances des réseaux d'infrastructures de l’Entreprise Nationale d’Electricité (Eskom).

L'information a été fournie jeudi après-midi à Pretoria par la ministre par intérim auprès de la présidence de la République, Khumbudzo Ntshavheni.

S'adressant aux médias après une réunion de l'Exécutif, Ntshavheni a confirmé que le gouvernement reconnaissait la frustration des Sud-Africains face aux restrictions sur l'approvisionnement en électricité.

La ministre a informé que le Département des ressources minérales et de l'énergie a ouvert la cinquième fenêtre d'appel d'offres du Programme d'acquisition de producteurs indépendants d'énergie renouvelable, pour acquérir 2 600 mégawatts d'énergie solaire pour soutenir le réseau national.

La gouvernante a ajouté que l'Exécutif reste engagé dans la mise en œuvre du Plan de ressources intégré 2030, qui repose sur un bouquet énergétique diversifié qui réduira la dépendance à une seule ou à quelques sources d'énergie primaire.

Les réformes de la réglementation de l'électricité ont également permis aux municipalités d'acheter leur propre énergie auprès d'autres producteurs d'énergie alternative, afin d'atténuer la pression du réseau de l’Eskom.

Depuis lundi 7 juin dernier, les Sud-Africains sont gênés par des coupures de courant prolongées.

L'information a été fournie jeudi après-midi à Pretoria par la ministre par intérim auprès de la présidence de la République, Khumbudzo Ntshavheni.

S'adressant aux médias après une réunion de l'Exécutif, Ntshavheni a confirmé que le gouvernement reconnaissait la frustration des Sud-Africains face aux restrictions sur l'approvisionnement en électricité.

La ministre a informé que le Département des ressources minérales et de l'énergie a ouvert la cinquième fenêtre d'appel d'offres du Programme d'acquisition de producteurs indépendants d'énergie renouvelable, pour acquérir 2 600 mégawatts d'énergie solaire pour soutenir le réseau national.

La gouvernante a ajouté que l'Exécutif reste engagé dans la mise en œuvre du Plan de ressources intégré 2030, qui repose sur un bouquet énergétique diversifié qui réduira la dépendance à une seule ou à quelques sources d'énergie primaire.

Les réformes de la réglementation de l'électricité ont également permis aux municipalités d'acheter leur propre énergie auprès d'autres producteurs d'énergie alternative, afin d'atténuer la pression du réseau de l’Eskom.

Depuis lundi 7 juin dernier, les Sud-Africains sont gênés par des coupures de courant prolongées.