L'Algérie ne compromettra pas sa réputation de coopération - Ramtane Lamamra

  • Drapeau de l'Algérie
Rome – Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a déclaré jeudi 07, à Rome, que la France doit comprendre que l'Algérie ne compromettra pas sa réputation et n'autorisera aucune ingérence dans ses affaires intérieures.

S'adressant à l'Agence Anadolu (AA), le chef de la diplomatie algérienne a évoqué les déclarations du président français Emmanuel Macron concernant l'Algérie, ainsi que les prochaines élections en Libye et les relations entre l'Algérie et la Turquie.

"Je ne pense pas qu'une crise entre la France et l'Algérie, pour quelque raison que ce soit, affecterait nos relations avec nos pays frères comme la Turquie. Nous avons un passé long, difficile et complexe avec la France, que nous avons toujours réussi à gérer jusqu'à présent. Devant la France ou tout autre pays, nous protégeons toujours notre réputation, nos droits et notre souveraineté. Tous les partenaires, y compris la France, doivent comprendre que l'Algérie ne compromettra pas sa réputation de coopération et ne permettra aucune ingérence dans ses affaires intérieures. Donc, nous répondons fermement aux déclarations des autorités françaises que nous considérons comme inacceptables », a-t-il déclaré.

Lamamra a également souligné que son pays n'entend pas gérer un conflit ou une crise avec ses partenaires internationaux à travers la presse.

"Nous sommes prêts à travailler avec tout le monde, tant que notre indépendance, notre souveraineté et nos droits légitimes sont respectés. Autrement dit, nous sommes également prêts à nous battre pour eux", a-t-il ajouté.

Souvenez-vous, dans l'une de ses récentes interviews avec le journal français « Le Monde », Macron a qualifié l'État algérien de « revenu commémoratif » entretenu par un système « politico-militaire », ce qui a fortement irrité Alger.

S'adressant à l'Agence Anadolu (AA), le chef de la diplomatie algérienne a évoqué les déclarations du président français Emmanuel Macron concernant l'Algérie, ainsi que les prochaines élections en Libye et les relations entre l'Algérie et la Turquie.

"Je ne pense pas qu'une crise entre la France et l'Algérie, pour quelque raison que ce soit, affecterait nos relations avec nos pays frères comme la Turquie. Nous avons un passé long, difficile et complexe avec la France, que nous avons toujours réussi à gérer jusqu'à présent. Devant la France ou tout autre pays, nous protégeons toujours notre réputation, nos droits et notre souveraineté. Tous les partenaires, y compris la France, doivent comprendre que l'Algérie ne compromettra pas sa réputation de coopération et ne permettra aucune ingérence dans ses affaires intérieures. Donc, nous répondons fermement aux déclarations des autorités françaises que nous considérons comme inacceptables », a-t-il déclaré.

Lamamra a également souligné que son pays n'entend pas gérer un conflit ou une crise avec ses partenaires internationaux à travers la presse.

"Nous sommes prêts à travailler avec tout le monde, tant que notre indépendance, notre souveraineté et nos droits légitimes sont respectés. Autrement dit, nous sommes également prêts à nous battre pour eux", a-t-il ajouté.

Souvenez-vous, dans l'une de ses récentes interviews avec le journal français « Le Monde », Macron a qualifié l'État algérien de « revenu commémoratif » entretenu par un système « politico-militaire », ce qui a fortement irrité Alger.