Cap-Vert : Quatre Brésiliens arrêtés pour drogue en deux semaines

  • Drapeau du Cap-Vert
São Vicente - Deux Brésiliens ont été arrêtés par la police judiciaire (PJ) du Cap-Vert après être arrivés à l'aéroport international de São Vicente avec de la drogue, lors de la quatrième arrestation de citoyens de cette nationalité en moins de deux semaines, a rapporté mercredi la police.

La police judiciaire a déclaré dans un communiqué que les arrestations ont été effectuées par le Département des enquêtes criminelles de Mindelo (DICM), la brigade du trafic de stupéfiants, lors de deux opérations de routine de contrôle des passagers aériens à l'aéroport international Cesária Évora, à São Vincente.

Les deux individus, âgés de 26 et 30 ans, ont été arrêtés mardi en flagrant délit, après avoir débarqué sur deux vols TAP, qui empruntaient la route Brésil-Lisbonne-São Vicente, et sont soupçonnés d'avoir commis des délits de trafic de drogue.

Selon la PJ, les détenus, qui transportaient de la cocaïne dans leur estomac, ont apporté le produit déguisé en capsules, dont l'une contenait 50 capsules, avec 650 grammes, et l'autre 102 capsules, avec 1 148 grammes.

Les deux hommes seront présentés au tribunal pour entendre les mesures coercitives.

Ces deux portent à quatre citoyens brésiliens détenus avec de la drogue au Cap-Vert, après l’arrestation il y a une semaine une Brésilienne de 37 ans qui a atterri à l'aéroport international de Praia avec cinq kilos de cocaïne, dans le double fond d'une valise.

Pas plus tard que la semaine dernière, un autre Brésilien de 20 ans a été arrêté à l'aéroport de Praia, en possession de 2 425 kilogrammes de cocaïne, qu'il avait cachés dans divers objets.

Ces deux derniers ont également en commun le fait qu'ils ont atterri sur des vols qui ont emprunté la route São Paulo-Lisbonne-Praia, et sont désormais inculpés pour le crime de trafic international de drogue.

La police judiciaire a déclaré dans un communiqué que les arrestations ont été effectuées par le Département des enquêtes criminelles de Mindelo (DICM), la brigade du trafic de stupéfiants, lors de deux opérations de routine de contrôle des passagers aériens à l'aéroport international Cesária Évora, à São Vincente.

Les deux individus, âgés de 26 et 30 ans, ont été arrêtés mardi en flagrant délit, après avoir débarqué sur deux vols TAP, qui empruntaient la route Brésil-Lisbonne-São Vicente, et sont soupçonnés d'avoir commis des délits de trafic de drogue.

Selon la PJ, les détenus, qui transportaient de la cocaïne dans leur estomac, ont apporté le produit déguisé en capsules, dont l'une contenait 50 capsules, avec 650 grammes, et l'autre 102 capsules, avec 1 148 grammes.

Les deux hommes seront présentés au tribunal pour entendre les mesures coercitives.

Ces deux portent à quatre citoyens brésiliens détenus avec de la drogue au Cap-Vert, après l’arrestation il y a une semaine une Brésilienne de 37 ans qui a atterri à l'aéroport international de Praia avec cinq kilos de cocaïne, dans le double fond d'une valise.

Pas plus tard que la semaine dernière, un autre Brésilien de 20 ans a été arrêté à l'aéroport de Praia, en possession de 2 425 kilogrammes de cocaïne, qu'il avait cachés dans divers objets.

Ces deux derniers ont également en commun le fait qu'ils ont atterri sur des vols qui ont emprunté la route São Paulo-Lisbonne-Praia, et sont désormais inculpés pour le crime de trafic international de drogue.