Covid-19 : les États-Unis offrent plus de 300 000 vaccins au Mozambique

  • Vaccins contre le Covid-19
Maputo - Le gouvernement américain va faire don au Mozambique d'un peu plus de 300 000 vaccins à dose unique Johnson & Johnson contre le covid-19, a annoncé lundi, dans un communiqué l'ambassade américaine à Maputo.

"Le vaccin conférant l'immunité en une seule dose, cette expédition immunisera 302 400 Mozambicains", souligne le communiqué.

Le communiqué indique que le vaccin susmentionné est efficace à 86% contre les maladies graves et est efficace contre la variante Delta, qui prédomine en pleine troisième vague de la pandémie que traverse le Mozambique.

« Je suis fier de pouvoir partager ces vaccins avec nos amis mozambicains. Comme il s'agit d'une dose unique, le vaccin doublera le nombre de Mozambicains qui bénéficient de la vaccination. Je ne doute pas que cela contribuera à sauver de nombreuses vies », a déclaré l'ambassadeur américain à Maputo, Dennis W. Hearne.

L'aide, a-t-il poursuivi, est un autre exemple de la force des relations entre les États-Unis et le Mozambique et poursuit l'engagement des États-Unis à soutenir le Mozambique dans la lutte contre le nouveau coronavirus.

« À ce jour, le gouvernement américain a fourni une aide évaluée à plus de 38 millions de dollars », indique le communiqué.

L'aide inclut 50 ventilateurs donnés au ministère mozambicain de la Santé en 2020, des équipements de protection individuelle pour les professionnels de la santé, des équipements de laboratoire et d'oxygène, une formation et un financement pour le renforcement du personnel médical, entre autres initiatives", indique la note.

Le Mozambique enregistre un total de 1 282 décès dus au covid-19 et 110 288 cas, dont 75 % guéris.

Le pays compte 26 236 cas actifs de nouveau coronavirus, dont 475 dans des centres d'isolement.

La pandémie du covid-19 a fait au moins 4 156 164 décès dans le monde, parmi plus de 193 687 980 cas d'infection par le nouveau coronavirus, selon le dernier bilan de l'Agence France-Presse.

La maladie respiratoire est causée par le coronavirus SARS-CoV-2, détecté fin 2019 à Wuhan, une ville du centre de la Chine, et actuellement avec des variantes identifiées dans des pays comme le Royaume-Uni, l'Inde, l'Afrique du Sud, le Brésil et le Pérou.

"Le vaccin conférant l'immunité en une seule dose, cette expédition immunisera 302 400 Mozambicains", souligne le communiqué.

Le communiqué indique que le vaccin susmentionné est efficace à 86% contre les maladies graves et est efficace contre la variante Delta, qui prédomine en pleine troisième vague de la pandémie que traverse le Mozambique.

« Je suis fier de pouvoir partager ces vaccins avec nos amis mozambicains. Comme il s'agit d'une dose unique, le vaccin doublera le nombre de Mozambicains qui bénéficient de la vaccination. Je ne doute pas que cela contribuera à sauver de nombreuses vies », a déclaré l'ambassadeur américain à Maputo, Dennis W. Hearne.

L'aide, a-t-il poursuivi, est un autre exemple de la force des relations entre les États-Unis et le Mozambique et poursuit l'engagement des États-Unis à soutenir le Mozambique dans la lutte contre le nouveau coronavirus.

« À ce jour, le gouvernement américain a fourni une aide évaluée à plus de 38 millions de dollars », indique le communiqué.

L'aide inclut 50 ventilateurs donnés au ministère mozambicain de la Santé en 2020, des équipements de protection individuelle pour les professionnels de la santé, des équipements de laboratoire et d'oxygène, une formation et un financement pour le renforcement du personnel médical, entre autres initiatives", indique la note.

Le Mozambique enregistre un total de 1 282 décès dus au covid-19 et 110 288 cas, dont 75 % guéris.

Le pays compte 26 236 cas actifs de nouveau coronavirus, dont 475 dans des centres d'isolement.

La pandémie du covid-19 a fait au moins 4 156 164 décès dans le monde, parmi plus de 193 687 980 cas d'infection par le nouveau coronavirus, selon le dernier bilan de l'Agence France-Presse.

La maladie respiratoire est causée par le coronavirus SARS-CoV-2, détecté fin 2019 à Wuhan, une ville du centre de la Chine, et actuellement avec des variantes identifiées dans des pays comme le Royaume-Uni, l'Inde, l'Afrique du Sud, le Brésil et le Pérou.