Seize soldats tués dans une embuscade djihadiste

  • Bandeira do Nigéria
Au moins 16 soldats et deux miliciens antidjihadistes ont été tués dans une embuscade attribuée au groupe de l’État islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap) dans le nord-est du Nigeria, ont indiqué jeudi à l’AFP deux sources militaires.

L’attaque qui a eu lieu mercredi est l’une des plus meurtrières menées cette année par l’Iswap contre les forces armées nigérianes, qui peinent à vaincre une insurrection islamiste ayant fait plus de 40 000 morts en 12 ans.  

Les djihadistes ont fait exploser des bombes en bord de route avant d’ouvrir le feu au moyen de lance-roquettes sur le convoi militaire qui circulait entre la capitale de l’État du Borno et la ville-garnison de Monguno, ont précisé les sources.  

L’attaque qui a eu lieu mercredi est l’une des plus meurtrières menées cette année par l’Iswap contre les forces armées nigérianes, qui peinent à vaincre une insurrection islamiste ayant fait plus de 40 000 morts en 12 ans.  

Les djihadistes ont fait exploser des bombes en bord de route avant d’ouvrir le feu au moyen de lance-roquettes sur le convoi militaire qui circulait entre la capitale de l’État du Borno et la ville-garnison de Monguno, ont précisé les sources.