L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo promet de rentrer bientôt chez lui

Ouagadougou - L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo a annoncé mardi dernier son intention de rentrer dans son pays après une absence de 10 ans en raison de ses problèmes judiciaires devant la Cour pénale internationale (CPI), a appris la PANA d'une source officielle.

"Après 10 longues années d'absence du pays et suite à mon acquittement par la Cour pénale internationale, je serai bientôt avec vous", a écrit Gbagbo dans un communiqué.

Il a rendu hommage "à toutes les victimes, à tous ceux qui ont perdu la vie dans la lutte pour la démocratie dans notre pays".

"Avec mon retour, j'ai l'intention de prendre ma place dans le processus de réconciliation nationale et de contribuer au rétablissement des liens de fraternité, de convivialité et de solidarité qui ont toujours caractérisé notre peuple", a-t-il promis, se félicitant de la création d'une commission nationale chargé de l’accueillir, à l'initiative de son parti, le Front patriotique Ivoirienne (FPI).

Cette déclaration de l'ex-président ivoirien intervient quatre jours avant les élections législatives en Côte d'Ivoire.

«J'exhorte tous nos citoyens à voter massivement pour nos candidats dans les circonscriptions où nous sommes seuls, c'est-à-dire en alliance avec le PDCI-RDA (opposition)», a-t-il déclaré.

Laurent Gbagbo est en liberté conditionnelle en Belgique, après son acquittement en première instance par la CPI et devrait rentrer en Côte d'Ivoire mi-mars, a annoncé son parti fin février dernier lors d'un point de presse.

"Après 10 longues années d'absence du pays et suite à mon acquittement par la Cour pénale internationale, je serai bientôt avec vous", a écrit Gbagbo dans un communiqué.

Il a rendu hommage "à toutes les victimes, à tous ceux qui ont perdu la vie dans la lutte pour la démocratie dans notre pays".

"Avec mon retour, j'ai l'intention de prendre ma place dans le processus de réconciliation nationale et de contribuer au rétablissement des liens de fraternité, de convivialité et de solidarité qui ont toujours caractérisé notre peuple", a-t-il promis, se félicitant de la création d'une commission nationale chargé de l’accueillir, à l'initiative de son parti, le Front patriotique Ivoirienne (FPI).

Cette déclaration de l'ex-président ivoirien intervient quatre jours avant les élections législatives en Côte d'Ivoire.

«J'exhorte tous nos citoyens à voter massivement pour nos candidats dans les circonscriptions où nous sommes seuls, c'est-à-dire en alliance avec le PDCI-RDA (opposition)», a-t-il déclaré.

Laurent Gbagbo est en liberté conditionnelle en Belgique, après son acquittement en première instance par la CPI et devrait rentrer en Côte d'Ivoire mi-mars, a annoncé son parti fin février dernier lors d'un point de presse.