Libération de dix élèves enlevés en juillet dans une école nigériane

Kaduna - Un nouveau groupe de dix, de 121 étudiants enlevés le 5 juillet dans un collège chrétien de l'Etat de Kaduna, dans le nord-ouest du Nigeria, a été libéré dimanche, a annoncé l'Association chrétienne du Nigeria (CAN).

Un autre groupe de dix étudiants a été libéré. Ils ont été réunis avec leurs familles", a déclaré le révérend John Joseph Hayab à l'agence de presse espagnole Efe par téléphone.

Hayab a ajouté que onze étudiants sont toujours en captivité, mais a exprimé son optimisme et espère qu'ils retrouveront bientôt leur liberté.

Le révérend n'a pas précisé si une rançon avait été versée pour obtenir la libération des étudiants, bien que les médias nigérians affirment que les parents des étudiants pourraient avoir payé environ 200 millions de nairas (environ 415 000 euros).

Le 5 juillet, un groupe de personnes a attaqué l'école secondaire Bethel Baptist de la ville de Chikun, tirant sporadiquement avant de prendre 121 élèves, qui ont entre-temps été relâchés en groupe.

Suite à l'attaque, les autorités de Kaduna ont ordonné la fermeture préventive de l'école et d'une dizaine d'autres dans la région.

Quelques jours après l'enlèvement, des criminels ont contacté les autorités scolaires pour demander des céréales, de l'huile et des haricots pour nourrir les élèves.

Au cours de la dernière année, les enlèvements de masse sont devenus un phénomène de plus en plus récurrent au Nigeria.

Les attaquants recherchent souvent des sauvetages lucratifs et leurs cibles les plus courantes sont les établissements d'enseignement.

Un autre groupe de dix étudiants a été libéré. Ils ont été réunis avec leurs familles", a déclaré le révérend John Joseph Hayab à l'agence de presse espagnole Efe par téléphone.

Hayab a ajouté que onze étudiants sont toujours en captivité, mais a exprimé son optimisme et espère qu'ils retrouveront bientôt leur liberté.

Le révérend n'a pas précisé si une rançon avait été versée pour obtenir la libération des étudiants, bien que les médias nigérians affirment que les parents des étudiants pourraient avoir payé environ 200 millions de nairas (environ 415 000 euros).

Le 5 juillet, un groupe de personnes a attaqué l'école secondaire Bethel Baptist de la ville de Chikun, tirant sporadiquement avant de prendre 121 élèves, qui ont entre-temps été relâchés en groupe.

Suite à l'attaque, les autorités de Kaduna ont ordonné la fermeture préventive de l'école et d'une dizaine d'autres dans la région.

Quelques jours après l'enlèvement, des criminels ont contacté les autorités scolaires pour demander des céréales, de l'huile et des haricots pour nourrir les élèves.

Au cours de la dernière année, les enlèvements de masse sont devenus un phénomène de plus en plus récurrent au Nigeria.

Les attaquants recherchent souvent des sauvetages lucratifs et leurs cibles les plus courantes sont les établissements d'enseignement.