Libye : Le fils de Mouammar Kadhafi libéré

  • Drapeau de la Libye
Tripoli - Les autorités libyennes ont libéré dimanche l'un des fils de Mouammar Kadhafi après plus de sept ans de détention à Tripoli, a déclaré un porte-parole du gouvernement.

Le porte-parole du gouvernement de transition Mohamed Hamouda a dit qu'Al-Saadi Kadhafi a été libéré de la prison d'Al-Hadaba à Tripoli, où de nombreux anciens responsables du régime sont détenus en attente de jugement, principalement en raison de la répression du soulèvement de 2011, qui a renversé le dirigeant et conduit à son décès.

Hamouda n'a pas expliqué les circonstances de la libération du fils de l'ancien dirigeant, mais a indiqué que l'ordonnance du tribunal pour la libération datait de deux ans.

Les médias locaux ont rapporté qu'Al-Saadi a été libéré après avoir été acquitté des charges remontant au soulèvement qui a commencé en août 2011 contre le gouvernement de son père.

Selon le site d'information Al-Marsad, Al-Saadi s'est rendu en Turquie.

Lors du soulèvement de 2011, Al-Saadi a dirigé une brigade des forces spéciales impliquée dans la répression contre les manifestants et les rebelles et s'est ensuite enfui au Niger en 2011, d'où il a été extradé en mars 2014 pour "n'avoir pas respecté les conditions de son séjour" dans le pays, selon les autorités.

Pendant le régime de Kadhafi, Al-Saadi était connu pour son style de vie luxueux et a joué dans la ligue  libyenne de football. A plusieurs reprises, il a dirigé la fédération libyenne de football et l'équipe nationale.

La Libye riche en pétrole a plongé dans le chaos après un soulèvement soutenu par l'OTAN en 2011 qui a renversé le dictateur de longue date Mouammar Kadhafi et divisé le pays entre un gouvernement soutenu par l'ONU à Tripoli et des responsables rivaux basés dans l'est du pays, chaque côté soutenu par un éventail de milices locales ainsi que les puissances régionales et étrangères.

En décembre, l'ONU estimait le nombre de mercenaires et de combattants étrangers en Libye à environ 20 000.

Le porte-parole du gouvernement de transition Mohamed Hamouda a dit qu'Al-Saadi Kadhafi a été libéré de la prison d'Al-Hadaba à Tripoli, où de nombreux anciens responsables du régime sont détenus en attente de jugement, principalement en raison de la répression du soulèvement de 2011, qui a renversé le dirigeant et conduit à son décès.

Hamouda n'a pas expliqué les circonstances de la libération du fils de l'ancien dirigeant, mais a indiqué que l'ordonnance du tribunal pour la libération datait de deux ans.

Les médias locaux ont rapporté qu'Al-Saadi a été libéré après avoir été acquitté des charges remontant au soulèvement qui a commencé en août 2011 contre le gouvernement de son père.

Selon le site d'information Al-Marsad, Al-Saadi s'est rendu en Turquie.

Lors du soulèvement de 2011, Al-Saadi a dirigé une brigade des forces spéciales impliquée dans la répression contre les manifestants et les rebelles et s'est ensuite enfui au Niger en 2011, d'où il a été extradé en mars 2014 pour "n'avoir pas respecté les conditions de son séjour" dans le pays, selon les autorités.

Pendant le régime de Kadhafi, Al-Saadi était connu pour son style de vie luxueux et a joué dans la ligue  libyenne de football. A plusieurs reprises, il a dirigé la fédération libyenne de football et l'équipe nationale.

La Libye riche en pétrole a plongé dans le chaos après un soulèvement soutenu par l'OTAN en 2011 qui a renversé le dictateur de longue date Mouammar Kadhafi et divisé le pays entre un gouvernement soutenu par l'ONU à Tripoli et des responsables rivaux basés dans l'est du pays, chaque côté soutenu par un éventail de milices locales ainsi que les puissances régionales et étrangères.

En décembre, l'ONU estimait le nombre de mercenaires et de combattants étrangers en Libye à environ 20 000.