Les pays lusophones constitueraient ensemble la 10e économie mondiale

  • Drapeaux des pays de la CPLP
Lisbonne – Les neuf pays lusophones seraient la dixième économie mondiale, avec une valeur de 1,8 milliard de dollars, en dessous du Canada et au-dessus de la Corée du Sud, dans une liste menée par les États-Unis.

Selon la base de données du Fonds monétaire international (FMI), à laquelle l'agence portugaise a eu accès, la combinaison du produit intérieur brut (PIB) de l'Angola, du Brésil, du Cap-Vert, de la Guinée équatoriale, de la Guinée-Bissau, du Mozambique, du Portugal, São Tomé et Príncipe et Timor-Oriental apporteraient une richesse de 1,8 milliard de dollars, soit environ 1,5 milliard d'euros.

Les données consultées par cette agence à la veille du sommet de Luanda, qui marque le passage de la présidence tournante de la CPLP du Cap-Vert à l'Angola, montrent également que la richesse du Brésil est, de loin, la plus grande de la lusophonie.

Parmi les économies lusophones, le Brésil a un PIB estimé à 1,4 milliard de dollars, ce qui se compare aux 257 milliards de dollars du Portugal, la deuxième économie lusophone, et aux 485 millions de São Tomé et Príncipe, la plus petite.

Selon les prévisions du FMI, la valeur de ces économies augmentera de 9,1% l'année prochaine, atteignant fin 2022 avec une richesse totale de 2,014 milliards de dollars, soit 1,65 milliard d'euros.

Au-dessus de l'économie lusophone se trouvent les États-Unis, avec 22 milliards de dollars, la Chine (16 milliards), puis le Japon, l'Allemagne, le Royaume-Uni, l'Inde, la France, l'Italie et le Canada.

PIB en 2021 :

Angola…………..66,4

Brésil……….......1.491,7

Cap-Vert ………2,0

Guinée Equatoriale….11,7

Guinée Bissau………1,6

Mozambique……….13,9

Portugal………........257,3

São Tomé et Príncipe..0,4

Timor-Oriental……….1,7

Selon la base de données du Fonds monétaire international (FMI), à laquelle l'agence portugaise a eu accès, la combinaison du produit intérieur brut (PIB) de l'Angola, du Brésil, du Cap-Vert, de la Guinée équatoriale, de la Guinée-Bissau, du Mozambique, du Portugal, São Tomé et Príncipe et Timor-Oriental apporteraient une richesse de 1,8 milliard de dollars, soit environ 1,5 milliard d'euros.

Les données consultées par cette agence à la veille du sommet de Luanda, qui marque le passage de la présidence tournante de la CPLP du Cap-Vert à l'Angola, montrent également que la richesse du Brésil est, de loin, la plus grande de la lusophonie.

Parmi les économies lusophones, le Brésil a un PIB estimé à 1,4 milliard de dollars, ce qui se compare aux 257 milliards de dollars du Portugal, la deuxième économie lusophone, et aux 485 millions de São Tomé et Príncipe, la plus petite.

Selon les prévisions du FMI, la valeur de ces économies augmentera de 9,1% l'année prochaine, atteignant fin 2022 avec une richesse totale de 2,014 milliards de dollars, soit 1,65 milliard d'euros.

Au-dessus de l'économie lusophone se trouvent les États-Unis, avec 22 milliards de dollars, la Chine (16 milliards), puis le Japon, l'Allemagne, le Royaume-Uni, l'Inde, la France, l'Italie et le Canada.

PIB en 2021 :

Angola…………..66,4

Brésil……….......1.491,7

Cap-Vert ………2,0

Guinée Equatoriale….11,7

Guinée Bissau………1,6

Mozambique……….13,9

Portugal………........257,3

São Tomé et Príncipe..0,4

Timor-Oriental……….1,7