RDC : neuf morts dans des attaques rebelles à Beni

  • Le drapeau de la RDCongo
Kinshasa (AA)- Au moins 9 personnes dont huit civils ont été tués dans une série d’attaques des combattants des forces démocratiques alliées (ADF) contre plusieurs villages du territoire de Beni, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), a rapporté la société civile, lundi.

Au total, « 8 civils ont été tués après avoir été ligotés par les ADF dans plusieurs villages près de Oicha dans le territoire », a déclaré à l'Agence Anadolu Kinos Katuho, président de la société civile de la localité de Mamove près des villages investis.

Le porte-parole de l’armée, le lieutenant Anthony Mwalushay, joint par Anadolu a rapporté que les troupes gouvernementales ont poursuivi les assaillants et sont parvenues à « neutraliser » l’un d’entre-eux lors des accrochages.

Le président de la société civile a déploré l’absence des offensives contre les rebelles dans la région. « Rien n’est fait. L’armée joue à la défensive alors que les populations sont décimées », a-t-il déploré.

Des dizaines de civils sont portées disparues, d’après le responsable alors que la province du Nord - Kivu dont relève le territoire de Beni est sous état de siège depuis le mois de Mai.

Depuis la déclaration de cette mesure exceptionnelle par le président Félix Tshisekedi, remplaçant les autorités civiles par des militaires et des policiers, 917 civils ont été tués dans les provinces du Nord - Kivu et de l'Ituri, dont « 210 au mois de Mai », a affirmé, le député d’opposition Jean-Baptiste Kasekwa, auteur d’un monitoring quotidien de la situation sécuritaire sous état de siège.

Au total, « 8 civils ont été tués après avoir été ligotés par les ADF dans plusieurs villages près de Oicha dans le territoire », a déclaré à l'Agence Anadolu Kinos Katuho, président de la société civile de la localité de Mamove près des villages investis.

Le porte-parole de l’armée, le lieutenant Anthony Mwalushay, joint par Anadolu a rapporté que les troupes gouvernementales ont poursuivi les assaillants et sont parvenues à « neutraliser » l’un d’entre-eux lors des accrochages.

Le président de la société civile a déploré l’absence des offensives contre les rebelles dans la région. « Rien n’est fait. L’armée joue à la défensive alors que les populations sont décimées », a-t-il déploré.

Des dizaines de civils sont portées disparues, d’après le responsable alors que la province du Nord - Kivu dont relève le territoire de Beni est sous état de siège depuis le mois de Mai.

Depuis la déclaration de cette mesure exceptionnelle par le président Félix Tshisekedi, remplaçant les autorités civiles par des militaires et des policiers, 917 civils ont été tués dans les provinces du Nord - Kivu et de l'Ituri, dont « 210 au mois de Mai », a affirmé, le député d’opposition Jean-Baptiste Kasekwa, auteur d’un monitoring quotidien de la situation sécuritaire sous état de siège.