São Tomé/Élections : Le quatrième s'attendait à un « meilleur résultat »

  • Drapeau de São Tomé et Principe
São Tomé - Le quatrième candidat aux élections présidentielles à São Tomé et Príncipe, le candidat indépendant Abel Bom Jesus, a admis vendredi qu'il s'attendait à un meilleur résultat, mais a considéré qu'il était sur la bonne voie » et prépare déjà un nouveau parti, a rapporté Lusa.

"J'attendais un meilleur résultat, car ma candidature répondait à un cri de la population selon lequel c'était pour le changement", a-t-il commenté, dans une interview, l'entrepreneur agricole et militant Abel Bom Jesus, qui a été le quatrième plus voté à la présidentielle de Sao Tomé de dimanche dernier, avec 2.907 voix (3,58%), selon les données provisoires publiées lundi par la Commission électorale nationale (CEN).

Alors qu'il s'attendait à un vote plus important, Bom Jesus a estimé qu'il avait obtenu un bon résultat, notant qu'il a été immédiatement après les candidats qui avaient « une machine du parti travaillant avec eux ».

Carlos Vila Nova (soutenu par l'opposition Action Démocratique Indépendante) a remporté les élections avec 39,47% des voix (32 022 voix) et est passé au second tour avec Guilherme Posser da Costa (soutenu par le Mouvement de Libération de São Tomé et Príncipe - Parti social-démocrate, au pouvoir), avec 20,75 % (16 829 voix). En troisième position, Delfim Neves, président de l'Assemblée nationale et soutenu par le Parti de la convergence démocratique au pouvoir, avec 16,88 % (13 691 voix).

"C'est un signe que je suis sur la bonne voie, c'est-à-dire que nous sommes sur la bonne voie parce que je travaille avec une équipe, et nous nous battons pour le changement de São Tomé et Príncipe", a-t-il indiqué.

Bom Jesus a obtenu de meilleurs résultats dans la diaspora, ayant remporté les suffrages au Portugal et au Royaume-Uni - selon des chiffres publiés lors du dépouillement des voix dimanche soir, mais qui n'ont pas encore été officiellement confirmés, ce qu'il a justifié en affirmant que '"c’est dans la diaspora où sont les vrais citoyens qui se battent pour le changement ».

"J'attendais un meilleur résultat, car ma candidature répondait à un cri de la population selon lequel c'était pour le changement", a-t-il commenté, dans une interview, l'entrepreneur agricole et militant Abel Bom Jesus, qui a été le quatrième plus voté à la présidentielle de Sao Tomé de dimanche dernier, avec 2.907 voix (3,58%), selon les données provisoires publiées lundi par la Commission électorale nationale (CEN).

Alors qu'il s'attendait à un vote plus important, Bom Jesus a estimé qu'il avait obtenu un bon résultat, notant qu'il a été immédiatement après les candidats qui avaient « une machine du parti travaillant avec eux ».

Carlos Vila Nova (soutenu par l'opposition Action Démocratique Indépendante) a remporté les élections avec 39,47% des voix (32 022 voix) et est passé au second tour avec Guilherme Posser da Costa (soutenu par le Mouvement de Libération de São Tomé et Príncipe - Parti social-démocrate, au pouvoir), avec 20,75 % (16 829 voix). En troisième position, Delfim Neves, président de l'Assemblée nationale et soutenu par le Parti de la convergence démocratique au pouvoir, avec 16,88 % (13 691 voix).

"C'est un signe que je suis sur la bonne voie, c'est-à-dire que nous sommes sur la bonne voie parce que je travaille avec une équipe, et nous nous battons pour le changement de São Tomé et Príncipe", a-t-il indiqué.

Bom Jesus a obtenu de meilleurs résultats dans la diaspora, ayant remporté les suffrages au Portugal et au Royaume-Uni - selon des chiffres publiés lors du dépouillement des voix dimanche soir, mais qui n'ont pas encore été officiellement confirmés, ce qu'il a justifié en affirmant que '"c’est dans la diaspora où sont les vrais citoyens qui se battent pour le changement ».