Les paysans apprennent de nouvelles techniques agricoles

  • L'activité agricole à Cunene
Ondjiva (Angola) - Mille cinq cents paysans de la province de Cunene sont insérés dans 30 écoles communautaires sur le terrain, où ils apprennent de nouvelles techniques agricoles.

Les écoles de terrain sont situées dans les municipalités de Cuvelai, avec 12, et Ombadja, 18.

La constitution des écoles fait partie du programme de renforcement de la résilience et de la sécurité alimentaire et nutritionnelle (FRESAN), financé par l'Union européenne à hauteur de 706 mille euros.

Le projet de trois ans, qui a débuté en août 2020, est mené par la Coopération espagnole d'activités et d'assistance (Codespa).

S'adressant à la presse, après un test expérimental de production de maïs, de patates douces et de légumes dans le système d'irrigation goutte à goutte, réalisé dans la municipalité de Cuvelai, le délégué de la Codespa en Angola, Juan Molina, a confirmé que les résultats sont animateurs.

Il a expliqué que chaque école de terrain est composée de 50 paysans qui travaillent dans l'espace de trois hectares, adoptant les nouvelles techniques agraires.

Juan Molina a souligné que les 30 écoles sont situées sur les rives des rivières Calonga, Cunene et Cuvelai, ce qui facilite l'installation du système d'irrigation goutte à goutte.

Il a informé que les tests expérimentaux de diverses cultures visent à trouver le meilleur produit adaptable aux conditions climatiques de la province de Cunene, une région où la sécheresse est cyclique.

Il a également dit que le projet se concentre également sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle, mettant l'accent sur l'enseignement de nouvelles habitudes alimentaires et la production agricole.

De tels projets sont également en cours dans les provinces de Namibe et de Huíla.

Codespa est en Angola depuis 2010 et à Cunene en 2017.

Les écoles de terrain sont situées dans les municipalités de Cuvelai, avec 12, et Ombadja, 18.

La constitution des écoles fait partie du programme de renforcement de la résilience et de la sécurité alimentaire et nutritionnelle (FRESAN), financé par l'Union européenne à hauteur de 706 mille euros.

Le projet de trois ans, qui a débuté en août 2020, est mené par la Coopération espagnole d'activités et d'assistance (Codespa).

S'adressant à la presse, après un test expérimental de production de maïs, de patates douces et de légumes dans le système d'irrigation goutte à goutte, réalisé dans la municipalité de Cuvelai, le délégué de la Codespa en Angola, Juan Molina, a confirmé que les résultats sont animateurs.

Il a expliqué que chaque école de terrain est composée de 50 paysans qui travaillent dans l'espace de trois hectares, adoptant les nouvelles techniques agraires.

Juan Molina a souligné que les 30 écoles sont situées sur les rives des rivières Calonga, Cunene et Cuvelai, ce qui facilite l'installation du système d'irrigation goutte à goutte.

Il a informé que les tests expérimentaux de diverses cultures visent à trouver le meilleur produit adaptable aux conditions climatiques de la province de Cunene, une région où la sécheresse est cyclique.

Il a également dit que le projet se concentre également sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle, mettant l'accent sur l'enseignement de nouvelles habitudes alimentaires et la production agricole.

De tels projets sont également en cours dans les provinces de Namibe et de Huíla.

Codespa est en Angola depuis 2010 et à Cunene en 2017.