Baisse de 90% de la récolte à Bengo

Caxito (Angola) - Les cultures de maïs, de haricots et de légumes ont enregistré une baisse d'environ 90 pour cent dans la province de Bengo au cours de la première saison de la campagne agricole 2020/2021.

A Bengo, la campagne agricole 2020/2021 prévoit la production d'un million 282 mille 659,57 tonnes de produits divers.

Dans la commune d'Ucua, municipalité de Dande, la présidente de la coopérative agricole Camu, Eugenia Mateus, a informé que sur les 13 hectares cultivés (avec maïs et haricots), seuls quatre (avec manioc) ont résisté au manque de pluie.

Avec une superficie de 30 hectares, la coopérative prévoyait de récolter 57 tonnes de produits, mais en raison de la sécheresse, seulement 10 tonnes environ seront récoltées.

A son tour, le président de la coopérative Nganga Panzo, Daniel Miranda, a déclaré que le manque de pluie dans la localité de Kincuzo, municipalité de Nambuangongo, est préoccupant, c'est pourquoi la coopérative travaille pour l'acquisition de motopompes et de tuyaux d'irrigation.

Selon l'administrateur municipal de Pango Aluquém, José Falo, la sécheresse qui sévit depuis décembre a fait perdre aux agriculteurs des quantités de semences, de produits à vendre et pour l'alimentation.

Le secteur agricole de la région contrôle 118 coopératives et 155 associations paysannes.

A Bengo, 90 pour cent de la production agricole provient du secteur familial.

A Bengo, la campagne agricole 2020/2021 prévoit la production d'un million 282 mille 659,57 tonnes de produits divers.

Dans la commune d'Ucua, municipalité de Dande, la présidente de la coopérative agricole Camu, Eugenia Mateus, a informé que sur les 13 hectares cultivés (avec maïs et haricots), seuls quatre (avec manioc) ont résisté au manque de pluie.

Avec une superficie de 30 hectares, la coopérative prévoyait de récolter 57 tonnes de produits, mais en raison de la sécheresse, seulement 10 tonnes environ seront récoltées.

A son tour, le président de la coopérative Nganga Panzo, Daniel Miranda, a déclaré que le manque de pluie dans la localité de Kincuzo, municipalité de Nambuangongo, est préoccupant, c'est pourquoi la coopérative travaille pour l'acquisition de motopompes et de tuyaux d'irrigation.

Selon l'administrateur municipal de Pango Aluquém, José Falo, la sécheresse qui sévit depuis décembre a fait perdre aux agriculteurs des quantités de semences, de produits à vendre et pour l'alimentation.

Le secteur agricole de la région contrôle 118 coopératives et 155 associations paysannes.

A Bengo, 90 pour cent de la production agricole provient du secteur familial.