Cunene agrandit ses surfaces de production

  • Tractores agrícolas (arquivo)
Ondjiva (Angola)- Trois cent dix mille hectares de terres, plus de 60.000, par rapport à la période agricole 2019, sont préparés pour la culture dans la campagne agricole 2020/2021, ouverte samedi, dans la localité d'Ondova, commune d'Oshimolo, municipalité de Cuanhama, par la gouverneure de Cunene, Gerdina Didalelwa.

Lors de la campagne agricole 2019/2020, la province de Cunene a préparé 250 mille hectares de terres, répartis entre 120 mille familles paysannes, ayant récolté 85 mille tonnes de maïs et de sorgho.

Avec les hectares préparés, soit 186 mille avec traction animale, 93 mille manuels et 31 mille mécanisés, la province de Cunene, prévoit de récolter 620 mille tonnes de sorgho, maïs, contre 500 tonnes prévues lors de la campagne précédente.

Dans l'acte d'ouverture, la gouverneure de Cunene, Gerdina Didalelwa, a réitéré le soutien continu du gouvernorat à la création de conditions de travail permettant aux familles paysannes de développer leur activité et de contribuer à la lutte contre la faim et la pauvreté dans les communautés.

Le directeur de l'Agriculture de Cunene, Pedro Tibério, a déclaré que les 310 mille hectares de culture sont répartis entre 99 mille 099 familles paysannes dans les municipalités de Cuanhama, Cuvelai, Curoca, Cahama, Namacunde et Ombadja.

Il a ajouté que la province dispose de 20 tracteurs répartis dans quatre brigades, qui aident les familles agricoles à augmenter la production agricole dans toutes les municipalités.

Les paysans de la localité d'Ondova ont bénéficié en marge de l'événement, de moyens agricoles tels que des charrues, des houes, des machettes et des engrais.

Cette année, la province a enregistré des pluies régulières, ce qui lui a permis de récolter 85000 tonnes de maïs et de sorgho, par rapport à la campagne 2018/2019, période durant laquelle elle a été confrontée à une grave sécheresse et il n'y a pas eu de récolte.

Lors de la campagne agricole 2019/2020, la province de Cunene a préparé 250 mille hectares de terres, répartis entre 120 mille familles paysannes, ayant récolté 85 mille tonnes de maïs et de sorgho.

Avec les hectares préparés, soit 186 mille avec traction animale, 93 mille manuels et 31 mille mécanisés, la province de Cunene, prévoit de récolter 620 mille tonnes de sorgho, maïs, contre 500 tonnes prévues lors de la campagne précédente.

Dans l'acte d'ouverture, la gouverneure de Cunene, Gerdina Didalelwa, a réitéré le soutien continu du gouvernorat à la création de conditions de travail permettant aux familles paysannes de développer leur activité et de contribuer à la lutte contre la faim et la pauvreté dans les communautés.

Le directeur de l'Agriculture de Cunene, Pedro Tibério, a déclaré que les 310 mille hectares de culture sont répartis entre 99 mille 099 familles paysannes dans les municipalités de Cuanhama, Cuvelai, Curoca, Cahama, Namacunde et Ombadja.

Il a ajouté que la province dispose de 20 tracteurs répartis dans quatre brigades, qui aident les familles agricoles à augmenter la production agricole dans toutes les municipalités.

Les paysans de la localité d'Ondova ont bénéficié en marge de l'événement, de moyens agricoles tels que des charrues, des houes, des machettes et des engrais.

Cette année, la province a enregistré des pluies régulières, ce qui lui a permis de récolter 85000 tonnes de maïs et de sorgho, par rapport à la campagne 2018/2019, période durant laquelle elle a été confrontée à une grave sécheresse et il n'y a pas eu de récolte.