Lunda Sul prépare plus d'un millier d'hectares pour promouvoir l'agriculture

  • Cunene : Champ de culture dans la localité Evale, le manque de pluie entrave l'activité agricole
Saurimo (Angola) – 1 500 hectares de terres sont en cours de préparation dans la province de Lunda Sul, pour la culture à grande échelle du maïs, des haricots et du soja.

L'initiative vise à encourager les familles à produire des cultures de rendement et à renforcer la chaîne de production.

L'objectif est également d'éradiquer la faim et la pauvreté dans les communautés, ainsi que d'encourager la diversification des cultures, dans le cadre du Programme de Massification de l'Agriculture dans les Communes (PMAC), à l'heure où le manioc est le principal axe de paysans.

Le directeur du bureau de l'agriculture, de l'élevage et de la pêche de la province, Nelson Senguitale, a indiqué mardi à l'ANGOP que le projet sera suivi par des spécialistes du secteur, en vue de stimuler la diversification de l'économie et de contribuer à la lutte contre la faim et la pauvreté. dans les communautés rurales.

Il a annoncé que les paysans seront soutenus avec des articles agricoles, une formation et une assistance technique, afin qu'ils puissent travailler dans la dignité et remplacer les importations alimentaires.

Nelson Senguitale s'attend à une récolte de l'ordre de 1 500 à 2 000 tonnes de haricots, de soja et de maïs, s'il y a un bon suivi.

Il a souligné que l'investissement dans le secteur agricole est l'une des principales priorités du gouvernement, visant à réduire les importations, principalement les aliments produits à grande échelle dans le pays.

Pour faciliter la production, le gouvernorat local a mis des tracteurs à disposition dans le cadre de la mécanisation agricole envisagée et les a ensuite vendus aux agriculteurs.

Plusieurs tonnes de maïs, de haricots et de graines de soja ont également été distribuées dans toutes les municipalités de la province, notamment Cacolo, Dala, Muconda et Saurimo.

A Lunda Sul, le PMAC couvrira environ cinq mille familles regroupées en associations paysannes des 10 communes qui composent la province.

L'initiative vise à encourager les familles à produire des cultures de rendement et à renforcer la chaîne de production.

L'objectif est également d'éradiquer la faim et la pauvreté dans les communautés, ainsi que d'encourager la diversification des cultures, dans le cadre du Programme de Massification de l'Agriculture dans les Communes (PMAC), à l'heure où le manioc est le principal axe de paysans.

Le directeur du bureau de l'agriculture, de l'élevage et de la pêche de la province, Nelson Senguitale, a indiqué mardi à l'ANGOP que le projet sera suivi par des spécialistes du secteur, en vue de stimuler la diversification de l'économie et de contribuer à la lutte contre la faim et la pauvreté. dans les communautés rurales.

Il a annoncé que les paysans seront soutenus avec des articles agricoles, une formation et une assistance technique, afin qu'ils puissent travailler dans la dignité et remplacer les importations alimentaires.

Nelson Senguitale s'attend à une récolte de l'ordre de 1 500 à 2 000 tonnes de haricots, de soja et de maïs, s'il y a un bon suivi.

Il a souligné que l'investissement dans le secteur agricole est l'une des principales priorités du gouvernement, visant à réduire les importations, principalement les aliments produits à grande échelle dans le pays.

Pour faciliter la production, le gouvernorat local a mis des tracteurs à disposition dans le cadre de la mécanisation agricole envisagée et les a ensuite vendus aux agriculteurs.

Plusieurs tonnes de maïs, de haricots et de graines de soja ont également été distribuées dans toutes les municipalités de la province, notamment Cacolo, Dala, Muconda et Saurimo.

A Lunda Sul, le PMAC couvrira environ cinq mille familles regroupées en associations paysannes des 10 communes qui composent la province.