Le MINAGRIF créera un pôle de développement de l'aquaculture

  • Projectos aquícolas têm ajudado famílias a reduzir níveis de pobreza (Arquivo)
Luena - Un pôle de développement de l'aquaculture pour la promotion de la pêche artisanale et continentale sera créé, à moyen terme, à Moxico, par le Ministère de l'Agriculture et des Forêts (MINAGRIF).

L'information a été fournie vendredi à l'ANGOP par le chef du groupe technique MINAGRIF, Manuel José Fernandes, rappelant que la province de Moxico produit annuellement environ deux cent mille kilogrammes de poissons d'espèces différentes, équivalant à 30 ou 40 kilogrammes par jour, ayant le capacité à développer, de manière organisée, la pêche artisanale et continentale.

S'exprimant en marge d'une formation sur l'aquaculture, il a déclaré que le pôle renforcerait les initiatives de lutte contre la faim et de réduction de la pauvreté dans cette province et contribuerait à la production, à la diversification économique, à la sécurité alimentaire et à la création d'emplois.  

Il a rappelé que le futur pôle, en plus de rentabiliser les activités de pêche à Moxico, contribuerait à l'amélioration de la qualité et quantité de la production halieutique, à l'amélioration des infrastructures et du système de commercialisation, ainsi qu'à la participation des communautés à l'économie.

D'autre part, Manuel Fernandes a garanti un soutien continu aux pêcheurs avec des instruments de pêche tels que des bateaux sans moteur, des filets, des hameçons, des gilets de sauvetage, des fils de nylon, des combinaisons de protection, des gants, des couteaux, entre autres.

À son tour, le pêcheur de l'association «Satambwé», Garcia Yava Augusto, a remercié le soutien reçu de la direction de l'agriculture, qui contribue à l'amélioration de l'activité des pêcheurs et a un impact positif sur la qualité de vie des communautés.

L'information a été fournie vendredi à l'ANGOP par le chef du groupe technique MINAGRIF, Manuel José Fernandes, rappelant que la province de Moxico produit annuellement environ deux cent mille kilogrammes de poissons d'espèces différentes, équivalant à 30 ou 40 kilogrammes par jour, ayant le capacité à développer, de manière organisée, la pêche artisanale et continentale.

S'exprimant en marge d'une formation sur l'aquaculture, il a déclaré que le pôle renforcerait les initiatives de lutte contre la faim et de réduction de la pauvreté dans cette province et contribuerait à la production, à la diversification économique, à la sécurité alimentaire et à la création d'emplois.  

Il a rappelé que le futur pôle, en plus de rentabiliser les activités de pêche à Moxico, contribuerait à l'amélioration de la qualité et quantité de la production halieutique, à l'amélioration des infrastructures et du système de commercialisation, ainsi qu'à la participation des communautés à l'économie.

D'autre part, Manuel Fernandes a garanti un soutien continu aux pêcheurs avec des instruments de pêche tels que des bateaux sans moteur, des filets, des hameçons, des gilets de sauvetage, des fils de nylon, des combinaisons de protection, des gants, des couteaux, entre autres.

À son tour, le pêcheur de l'association «Satambwé», Garcia Yava Augusto, a remercié le soutien reçu de la direction de l'agriculture, qui contribue à l'amélioration de l'activité des pêcheurs et a un impact positif sur la qualité de vie des communautés.