Les sauterelles ont déjà détruit 209 cultures

  • Les insectes ravageurs à Cunene
Ondjiva – Le fléau des sauterelles qui s'est installé il y a trois jours, dans la province de Cunene a déjà endommagé 209 cultures, dans les municipalités de Namacunde, Cuanhama et Ombadja, et se dirige vers la frontière entre l'Angola et la Namibie.

L'information a été fournie lundi, par la gouverneure de Cunene, Gerdina Didalelwa, lors de la rencontre qu'elle tenue avec l'équipe technique multisectorielle, créée en urgence par l'exécutif pour faire face à ce phénomène.

A l'occasion, le secrétaire d'État pour l'Agriculture, João Manuel da Cunha, a informé que la lutte contre le fléau débutera cette semaine, dès que les moyens, notamment aériens, arriveront à Cunene.

Le fléau de sauterelles dans la province, qui a déjà traversé une période de sécheresse, pourrait compromettre la récolte des produits agricoles, en particulier le maïs, le produit le plus consommé dans la région.

Le fléau de sauterelles, qui affecte cinq pays de la région d’Afrique  Australe, survient en raison des changements climatiques, qui influencent massivement la reproduction des sauterelles, affectant ainsi les champs agricoles et les pâturages.

En Angola, les sauterelles avaient envahi d’abord la province de Cuando Cubango, plus précisément dans les municipalités de Dirico, Rivungo, Calai, Cuangar et Mavinga, mais vendredi elles se sont emparées de la province de Cunene.

L'information a été fournie lundi, par la gouverneure de Cunene, Gerdina Didalelwa, lors de la rencontre qu'elle tenue avec l'équipe technique multisectorielle, créée en urgence par l'exécutif pour faire face à ce phénomène.

A l'occasion, le secrétaire d'État pour l'Agriculture, João Manuel da Cunha, a informé que la lutte contre le fléau débutera cette semaine, dès que les moyens, notamment aériens, arriveront à Cunene.

Le fléau de sauterelles dans la province, qui a déjà traversé une période de sécheresse, pourrait compromettre la récolte des produits agricoles, en particulier le maïs, le produit le plus consommé dans la région.

Le fléau de sauterelles, qui affecte cinq pays de la région d’Afrique  Australe, survient en raison des changements climatiques, qui influencent massivement la reproduction des sauterelles, affectant ainsi les champs agricoles et les pâturages.

En Angola, les sauterelles avaient envahi d’abord la province de Cuando Cubango, plus précisément dans les municipalités de Dirico, Rivungo, Calai, Cuangar et Mavinga, mais vendredi elles se sont emparées de la province de Cunene.