Présentation du plan directeur d'assainissement de Uíge

Uíge (Angola) - Le plan directeur d'assainissement de la ville d'Uíge, qui sera mis en œuvre de 2021 à 2035, a été présenté samedi à la population locale.

Le projet vise des améliorations dans l'assainissement de la ville, avec le traitement des salles de bains, la gestion des eaux sales et des boues des fosses, des ordures, des eaux usées, du traitement et de l'élimination finale, pour améliorer la santé, réduire la mortalité, contrôler les propagation des maladies d'origine hydrique et autres actions en faveur de l'environnement et de l'augmentation de l'espérance de vie.

Selon le PCA de la société de l'eau et de l'assainissement à Uíge, Emília Dias Fernandes, le plan fait partie du programme de développement institutionnel du ministère de l'Énergie et de l'Eau et est financé par la Banque mondiale (BM) et la Caisse française de développement, avec le démarrage prévu pour 2021, une fois les études terminées.

Il couvrira des parties de la capitale et des zones rurales, telles que Benvindo, Quimacungo, Cardboard, Caquiuia, Dunga, Condo Benze, Candombe Velho, Quarry, Quixicongo, Mbenba Ngango et Quituma Quiôngua.

Selon la représentante du Bureau du consultant Coba, Tatiana Fonseca, le plan directeur comporte trois phases, dont la première est déjà achevée, visant à étudier, visiter les communautés et évaluer la situation actuelle dans la ville de Uíge, pour poursuivre les étapes de mise en œuvre du projet.

À l’occasion, le vice-gouverneur du secteur technique et des infrastructures, António Alex Matunda, a exhorté les citoyens à participer activement à son exécution, car il favorise de plus en plus la qualité de vie des gens et le bien-être social des communautés.

Le gouvernant a réaffirmé la nécessité d'entamer la phase d'exécution dès le début de 2021, car la ville compte aujourd'hui de nombreux quartiers en croissance démographique et, dans ce cadre, il est nécessaire d'assainir les quartiers, pour améliorer la santé et les conditions de vie de la population.

La conception et l'exécution du projet en consultation publique sont en charge des consultants Coba du Portugal et de l'Angola, et Artelia, française, qui commencent bientôt à traiter les conteneurs de collecte pour les zones proches des rivières susceptibles d'être inondées et avec des sols rocheux, des fosses alternatives et des dalles, entre autres équipements nécessaires pour améliorer le traitement des eaux usées et des déchets dans la capitale provinciale.

Le projet vise des améliorations dans l'assainissement de la ville, avec le traitement des salles de bains, la gestion des eaux sales et des boues des fosses, des ordures, des eaux usées, du traitement et de l'élimination finale, pour améliorer la santé, réduire la mortalité, contrôler les propagation des maladies d'origine hydrique et autres actions en faveur de l'environnement et de l'augmentation de l'espérance de vie.

Selon le PCA de la société de l'eau et de l'assainissement à Uíge, Emília Dias Fernandes, le plan fait partie du programme de développement institutionnel du ministère de l'Énergie et de l'Eau et est financé par la Banque mondiale (BM) et la Caisse française de développement, avec le démarrage prévu pour 2021, une fois les études terminées.

Il couvrira des parties de la capitale et des zones rurales, telles que Benvindo, Quimacungo, Cardboard, Caquiuia, Dunga, Condo Benze, Candombe Velho, Quarry, Quixicongo, Mbenba Ngango et Quituma Quiôngua.

Selon la représentante du Bureau du consultant Coba, Tatiana Fonseca, le plan directeur comporte trois phases, dont la première est déjà achevée, visant à étudier, visiter les communautés et évaluer la situation actuelle dans la ville de Uíge, pour poursuivre les étapes de mise en œuvre du projet.

À l’occasion, le vice-gouverneur du secteur technique et des infrastructures, António Alex Matunda, a exhorté les citoyens à participer activement à son exécution, car il favorise de plus en plus la qualité de vie des gens et le bien-être social des communautés.

Le gouvernant a réaffirmé la nécessité d'entamer la phase d'exécution dès le début de 2021, car la ville compte aujourd'hui de nombreux quartiers en croissance démographique et, dans ce cadre, il est nécessaire d'assainir les quartiers, pour améliorer la santé et les conditions de vie de la population.

La conception et l'exécution du projet en consultation publique sont en charge des consultants Coba du Portugal et de l'Angola, et Artelia, française, qui commencent bientôt à traiter les conteneurs de collecte pour les zones proches des rivières susceptibles d'être inondées et avec des sols rocheux, des fosses alternatives et des dalles, entre autres équipements nécessaires pour améliorer le traitement des eaux usées et des déchets dans la capitale provinciale.