Une baleine retrouvée morte à Restinga

  • BALEIA ENCALHADA NA PRAIA DAS MIRAGENS, MUNICÍPIO DE MOÇAMEDE
Lobito (Angola) - Une baleine retrouvée morte et en état avancé de putréfaction dans la zone côtière de Restinga, Lobito, a été enlevée mercredi par l'administration locale.

Le mammifère a été enterré dans une décharge à ciel ouvert, située à cinq kilomètres de la ville portuaire de Lobito.

La baleine, longue de plus de 10 mètres, a été retrouvée morte lundi soir et présentait des signes de maltraitance, car elle est apparue avec plusieurs perforations dans le corps.

Selon la fondatrice du projet environnemental Cambeu, Luz Le Corre, qui se consacre à la protection des tortues marines et de l'environnement, il s'agit d'une jeune baleine à bosse et semble avoir cinq ans.

"L'ingestion d'ordures peut aussi être l'une des causes de décès, du fait que l'estomac est sorti par la bouche", a-t-il admis.

Selon la responsable, cette espèce, originaire d'Afrique du Sud, se reproduit entre les mois de juillet et novembre sur les plages angolaises et était en phase de retour.

A son tour, l'agent de sécurité maritime de la capitainerie de Port de Lobito, Paulo da Silva, a déclaré à l’Angop que certaines personnes avaient vu la baleine flotter sur la côte vers 19 heures lundi, déjà morte et bloquée.

Le mammifère a été enterré dans une décharge à ciel ouvert, située à cinq kilomètres de la ville portuaire de Lobito.

La baleine, longue de plus de 10 mètres, a été retrouvée morte lundi soir et présentait des signes de maltraitance, car elle est apparue avec plusieurs perforations dans le corps.

Selon la fondatrice du projet environnemental Cambeu, Luz Le Corre, qui se consacre à la protection des tortues marines et de l'environnement, il s'agit d'une jeune baleine à bosse et semble avoir cinq ans.

"L'ingestion d'ordures peut aussi être l'une des causes de décès, du fait que l'estomac est sorti par la bouche", a-t-il admis.

Selon la responsable, cette espèce, originaire d'Afrique du Sud, se reproduit entre les mois de juillet et novembre sur les plages angolaises et était en phase de retour.

A son tour, l'agent de sécurité maritime de la capitainerie de Port de Lobito, Paulo da Silva, a déclaré à l’Angop que certaines personnes avaient vu la baleine flotter sur la côte vers 19 heures lundi, déjà morte et bloquée.