L'Angola bat des records dans la compétition africaine de natation 

  • La sélection de natation prend la troisième position du championnat africain
Luanda - L'équipe angolaise de natation a occupé l'inédite la troisième place dans la Coupe d'Afrique des nations, qui s'est terminée samedi à Accra (Ghana), brisant un jeûne de neuf ans sans médaille dans une compétition de ce genre, et a également battu huit records nationaux.

L'Angola, qui a totalisé 143 points grâce à six médailles de bronze, n'a plus médaillé en Afrique depuis l'édition 2012 tenue à Nairobi (Kenya), où il a obtenu la septième position avec deux médailles de bronze, par Pedro Pinotes, dans les styles 1500m (16:45.60 ) et João Matias, dans les 50 m papillon (25,59).

La première médaille remportée dans l'épreuve désormais terminée au Ghana a été obtenue grâce au relais féminin (4x200m nage libre), composé de Catarina Sousa, Lia Lima, Maria Freitas et Rafaela Santos, avec un temps de 9:14,26.

Le deuxième bronze a été obtenu par Catarina Sousa, aux 200 m nage libre, avec un temps de 2:10.20, suivi du troisième par Salvador Gordo (200 m papillon, avec un temps de 2:10.20).

La quatrième médaille est venue du relais de style mixte 4x100m, impliquant Pedro Pinotes, Catarina Sousa, Salvador Gordo et Lia Lima, qui ont terminé le parcours en 4:14,58.

Les athlètes entraînés par João Aguiar ont clôturé la compétition en natation pure, avec deux autres médailles de bronze, une dans le relais masculin (styles 4x100m), avec 4:02,03, et une autre à la même distance (femmes) avec 4:40,25, totalisant la sixième présence sur le podium.

En plus des médailles, le groupe a battu huit records nationaux, en mettant l'accent sur le 4x200m nage libre féminin (9:14,26), battu par Catarina Sousa, Lia Lima, Maria Freitas et Rafaela Santo, dépassant le précédent record (10:16,38) établi en 1999 , par le quatuor Alda Albuquerque, Ana Romero, Nádia Cruz et Suely Neto.

Il s'agit de la meilleure performance des Angolais dans les compétitions africaines de natation depuis que l'Angola a fait ses débuts en 1990, où il a remporté une médaille de bronze, via l'ancien nageur Pedro Lima.

L'équipe nationale comprenait Pedro Pinotes, Salvador Gordo, Daniel Francisco, Henrique Mascarenhas, Djamel Pires (homme), Maria Freitas, Catarina Sousa, Lia Lima, Rafaela Santo et N'hara Fernandes (femme).

L'Angola, qui a totalisé 143 points grâce à six médailles de bronze, n'a plus médaillé en Afrique depuis l'édition 2012 tenue à Nairobi (Kenya), où il a obtenu la septième position avec deux médailles de bronze, par Pedro Pinotes, dans les styles 1500m (16:45.60 ) et João Matias, dans les 50 m papillon (25,59).

La première médaille remportée dans l'épreuve désormais terminée au Ghana a été obtenue grâce au relais féminin (4x200m nage libre), composé de Catarina Sousa, Lia Lima, Maria Freitas et Rafaela Santos, avec un temps de 9:14,26.

Le deuxième bronze a été obtenu par Catarina Sousa, aux 200 m nage libre, avec un temps de 2:10.20, suivi du troisième par Salvador Gordo (200 m papillon, avec un temps de 2:10.20).

La quatrième médaille est venue du relais de style mixte 4x100m, impliquant Pedro Pinotes, Catarina Sousa, Salvador Gordo et Lia Lima, qui ont terminé le parcours en 4:14,58.

Les athlètes entraînés par João Aguiar ont clôturé la compétition en natation pure, avec deux autres médailles de bronze, une dans le relais masculin (styles 4x100m), avec 4:02,03, et une autre à la même distance (femmes) avec 4:40,25, totalisant la sixième présence sur le podium.

En plus des médailles, le groupe a battu huit records nationaux, en mettant l'accent sur le 4x200m nage libre féminin (9:14,26), battu par Catarina Sousa, Lia Lima, Maria Freitas et Rafaela Santo, dépassant le précédent record (10:16,38) établi en 1999 , par le quatuor Alda Albuquerque, Ana Romero, Nádia Cruz et Suely Neto.

Il s'agit de la meilleure performance des Angolais dans les compétitions africaines de natation depuis que l'Angola a fait ses débuts en 1990, où il a remporté une médaille de bronze, via l'ancien nageur Pedro Lima.

L'équipe nationale comprenait Pedro Pinotes, Salvador Gordo, Daniel Francisco, Henrique Mascarenhas, Djamel Pires (homme), Maria Freitas, Catarina Sousa, Lia Lima, Rafaela Santo et N'hara Fernandes (femme).