La bureaucratie empêche la présence de Yanick au Rwanda

  • Equipa Principal de Basquetebol do Petro de Luanda
Luanda - Des problèmes bureaucratiques ont rendu impossible l'intégration du poste Yanick Moreira dans l'équipe nationale de basket-ball, qui commence, ce mercredi, à Kigali (Rwanda), la dispute de la fenêtre de qualification pour l’Afro-basket '2021.

Le joueur de l'AEK d'Athènes (Grèce) a même acheté son billet, mais des situations bureaucratiques l'ont empêché de rejoindre l'équipe nationale, qui fait ses débuts contre le Mozambique.

Cette information a été fournie par le président de la Fédération angolaise de basketball (FAB), Moniz Silva, dans des déclarations à la Radio 5.

Élu dimanche (22) au poste, le responsable a expliqué avoir parlé (par téléphone) avec le joueur et il était clair que l'envie ne manquait pas de la part de l'athlète, qui prévoyait même d'acheter le billet pour arriver au pays en temps utile.

Il a dit que Yanick, 29 ans, était prêt à répondre aux appels de l'équipe nationale, chaque fois qu'il était appelé.

Pour cette phase de la course, qui s'achèvera le 27, l'Angola affrontera également les homologues du Kenya et du Sénégal (groupe B).
Sans Yanick (2,11 m), la base extrême Jacques da Conceição est le seul intégrant non «pétrolier».
Le Petro de Luanda représentera le pays dans la compétition. Son indication vient du fait, selon la FAB, qu'il s'agit de la formation avec le plus grand nombre de séances d'entraînement, puisque le début de saison a été entravé à cause du Covid-19.

C'est aussi dû au fait que c'est le club angolais qui disputera l’inédite Ligue africaine des clubs, justement sur le même terrain (Rwanda).
 

Constitution de l'équipe nationale, dirigée par José Neto
 

Joaquim Pedro, Childe Dundão, Carlos Morais, José António, Olímpio Cipriano, Gerson Gonçalves, Melvyn da Silva, Leonel Paulo, Aboubakar Gakou, Jone Pedro, Valdelício Joaquim et Jacques da Conceição (Galitos du Portugal).

Le joueur de l'AEK d'Athènes (Grèce) a même acheté son billet, mais des situations bureaucratiques l'ont empêché de rejoindre l'équipe nationale, qui fait ses débuts contre le Mozambique.

Cette information a été fournie par le président de la Fédération angolaise de basketball (FAB), Moniz Silva, dans des déclarations à la Radio 5.

Élu dimanche (22) au poste, le responsable a expliqué avoir parlé (par téléphone) avec le joueur et il était clair que l'envie ne manquait pas de la part de l'athlète, qui prévoyait même d'acheter le billet pour arriver au pays en temps utile.

Il a dit que Yanick, 29 ans, était prêt à répondre aux appels de l'équipe nationale, chaque fois qu'il était appelé.

Pour cette phase de la course, qui s'achèvera le 27, l'Angola affrontera également les homologues du Kenya et du Sénégal (groupe B).
Sans Yanick (2,11 m), la base extrême Jacques da Conceição est le seul intégrant non «pétrolier».
Le Petro de Luanda représentera le pays dans la compétition. Son indication vient du fait, selon la FAB, qu'il s'agit de la formation avec le plus grand nombre de séances d'entraînement, puisque le début de saison a été entravé à cause du Covid-19.

C'est aussi dû au fait que c'est le club angolais qui disputera l’inédite Ligue africaine des clubs, justement sur le même terrain (Rwanda).
 

Constitution de l'équipe nationale, dirigée par José Neto
 

Joaquim Pedro, Childe Dundão, Carlos Morais, José António, Olímpio Cipriano, Gerson Gonçalves, Melvyn da Silva, Leonel Paulo, Aboubakar Gakou, Jone Pedro, Valdelício Joaquim et Jacques da Conceição (Galitos du Portugal).