Le candidat présidentiel de l'AIDA donne la priorité à la formation des membres

  • Luís Caetano, journaliste
Huambo (Angola) – Le candidat de la liste B à la présidence de l'Association de presse sportive d'Angola (AIDA), Luís Caetano, accordera la priorité, s'il est élu, au cours de son mandat de quatre ans, à la formation permanente des membres, a appris l'ANGOP samedi.

Luís Caetano, un professionnel de la Télévision publique angolaise (TPA), est en lice pour la présidence de l’AIDA, fondée il y a plus de 20 ans, avec Honorato Silva, leader de la liste A, pour remplacer António Ferreira «Aleluia» (décédé).

S'adressant à la presse, à l'issue de la présentation de son programme électoral à la population votante de la province de Huambo, il a déclaré que son plus grand défi est d'élever les connaissances et les compétences techniques des professionnels, afin d'améliorer encore plus la qualité du journalisme sportif dans le pays.

En conséquence, il a dit que des actions de formation seront menées à tous les niveaux, depuis les techniques d'écriture, la couverture de l'actualité, ainsi que l'éthique professionnelle.

Pour atteindre cet objectif, il a indiqué que son programme prévoyait l'établissement de partenariats avec des institutions apparentées, des centres de formation professionnelle dans le pays et à l'étranger, afin de promouvoir la formation permanente des professionnels.

Luís Caetano a également souligné les actions de son programme, s'il est élu, la légalisation de l'AIDA, la mise à jour de ses statuts, l'institutionnalisation du portefeuille professionnel et le prix national du journalisme sportif, en plus de l'inclusion du genre féminin et du renforcement du partenariat avec les associations sportives, dans le but de faciliter la classe dans l'exercice de l'activité.

S'adressant à la population électorale, il a promis de travailler sur ces projets et d'autres, dans le but de redonner à l'association et à la classe du pays, la dignité méritée.

La campagne électorale a commencé le 19 de ce mois et se termine le 1er avril. Deux jours plus tard, l'acte qui élira le nouveau président de l'AIDA aura lieu.

Les élections à l'Association angolaise de la presse sportive (AIDA) ont lieu 24 ans après la première élection qui a élu Manuel Madureira, de la Radio Nationale d’Angola, à la présidence de l'institution.

Créée en 1997 pour faire converger les journalistes sportifs angolais autour d'un même objectif, l'instance a cependant été dirigée par António Ferreira "aleluia" (Journal d’Angola), décédé en juin 2020.

 

Luís Caetano, un professionnel de la Télévision publique angolaise (TPA), est en lice pour la présidence de l’AIDA, fondée il y a plus de 20 ans, avec Honorato Silva, leader de la liste A, pour remplacer António Ferreira «Aleluia» (décédé).

S'adressant à la presse, à l'issue de la présentation de son programme électoral à la population votante de la province de Huambo, il a déclaré que son plus grand défi est d'élever les connaissances et les compétences techniques des professionnels, afin d'améliorer encore plus la qualité du journalisme sportif dans le pays.

En conséquence, il a dit que des actions de formation seront menées à tous les niveaux, depuis les techniques d'écriture, la couverture de l'actualité, ainsi que l'éthique professionnelle.

Pour atteindre cet objectif, il a indiqué que son programme prévoyait l'établissement de partenariats avec des institutions apparentées, des centres de formation professionnelle dans le pays et à l'étranger, afin de promouvoir la formation permanente des professionnels.

Luís Caetano a également souligné les actions de son programme, s'il est élu, la légalisation de l'AIDA, la mise à jour de ses statuts, l'institutionnalisation du portefeuille professionnel et le prix national du journalisme sportif, en plus de l'inclusion du genre féminin et du renforcement du partenariat avec les associations sportives, dans le but de faciliter la classe dans l'exercice de l'activité.

S'adressant à la population électorale, il a promis de travailler sur ces projets et d'autres, dans le but de redonner à l'association et à la classe du pays, la dignité méritée.

La campagne électorale a commencé le 19 de ce mois et se termine le 1er avril. Deux jours plus tard, l'acte qui élira le nouveau président de l'AIDA aura lieu.

Les élections à l'Association angolaise de la presse sportive (AIDA) ont lieu 24 ans après la première élection qui a élu Manuel Madureira, de la Radio Nationale d’Angola, à la présidence de l'institution.

Créée en 1997 pour faire converger les journalistes sportifs angolais autour d'un même objectif, l'instance a cependant été dirigée par António Ferreira "aleluia" (Journal d’Angola), décédé en juin 2020.