L’Angleterre rejoint l’Italie en finale

Londres - L’Angleterre a rejoint l’Italie en finale de l’Euro en renversant le Danemark 2-1 en prolongation, mercredi, au stade de Wembley à Londres.

Après l’ouverture du score de Mikkel Damsgaard (30e), sur un splendide coup franc direct, les Anglais ont répondu en poussant Simon Kjaer à marquer contre son camp (39e), puis en prolongation, Harry Kane marquant en deux temps (104e) après un penalty généreux.

Les Anglais disputeront leur première finale d’un tournoi majeur depuis leur victoire lors du Mondial 1966, leur première dans un Euro, face à l’Italie, dimanche.

Pour soulever un premier trophée depuis 55 ans, ils devront effacer un autre de leur fantôme avec cette « Nazionale » qu’ils n’ont jamais battue dans un grand tournoi en quatre confrontations.

Mais cet Euro, disputé quasi intégralement à domicile, ressemble de plus en plus à une séance d’exorcisme pour les Anglais.

Après la malédiction de l’Allemagne qu’ils n’avaient plus vaincue dans un match à élimination directe depuis leur Coupe du monde victorieuse de 1966, c’est celle des éliminations en demi-finales qu’ils ont dissipée.

Oubliées celles de 1968 et 1996, 2021 a été la bonne pour l’Angleterre à l’Euro.

Harry Kane a libéré Wembley, chauffé à blanc par 60 000 personnes, en marquant sur penalty en deux temps (104e), après un premier arrêt de Kasper Schmeichel.

Après l’ouverture du score de Mikkel Damsgaard (30e), sur un splendide coup franc direct, les Anglais ont répondu en poussant Simon Kjaer à marquer contre son camp (39e), puis en prolongation, Harry Kane marquant en deux temps (104e) après un penalty généreux.

Les Anglais disputeront leur première finale d’un tournoi majeur depuis leur victoire lors du Mondial 1966, leur première dans un Euro, face à l’Italie, dimanche.

Pour soulever un premier trophée depuis 55 ans, ils devront effacer un autre de leur fantôme avec cette « Nazionale » qu’ils n’ont jamais battue dans un grand tournoi en quatre confrontations.

Mais cet Euro, disputé quasi intégralement à domicile, ressemble de plus en plus à une séance d’exorcisme pour les Anglais.

Après la malédiction de l’Allemagne qu’ils n’avaient plus vaincue dans un match à élimination directe depuis leur Coupe du monde victorieuse de 1966, c’est celle des éliminations en demi-finales qu’ils ont dissipée.

Oubliées celles de 1968 et 1996, 2021 a été la bonne pour l’Angleterre à l’Euro.

Harry Kane a libéré Wembley, chauffé à blanc par 60 000 personnes, en marquant sur penalty en deux temps (104e), après un premier arrêt de Kasper Schmeichel.