Jeux Olympiques: Il y a eu un manque de confiance - Diassonema Neide

  • Diassonema Neide déplore la défaite
Luanda - La judoka angolaise Diassonema Neide a souligné, lundi, à Tokyo, le manque de confiance en soi comme la cause de son élimination, après sa défaite face à Eteri Liparteliani, de la Géorgie, 0-10, dans la catégorie des -57kg.

Évoquant la défaite à ses débuts dans la compétition, lors d'un combat des 16es de finale, disputé à l'Arena Nippon Budokan de Tokyo, il la juge inexplicable puisque, selon les vidéos, c'est un adversaire à sa portée.

S'adressant à la Radio 5, il a dit que le rival lui ressemblait dans divers styles de combat, en particulier à l'intérieur, mais qu'elle était incapable de suivre ses mouvements en raison de son manque de conviction.

Elle a promis de continuer à travailler pour se qualifier pour les Jeux Olympiques de Paris en 2024.

À son tour, son entraîneuse, Antónia de Fátima « Faia », a déclaré que la responsabilité de faire ses débuts aux Jeux Olympiques avait des effets négatifs pour son élève, entraînant son élimination prématurée de la compétition.

Elle a souligné que malgré le résultat, l'athlète championne d'Afrique a acquis une expérience qui pourrait l'aider lors de la prochaine édition des jeux, si elle obtient la qualification.

Diassonema Neide a résisté au premier « tour », mais a été battu au second par « Ippon ».

Le combat n'a duré qu'une minute et quatre secondes.

L'athlète du Primeiro d’Agosto a terminé sa participation à la 17e position du classement général des -57kg.

Outre le judo, l'Angola participe aux Jeux de Tokyo avec un duo de natation, une athlète de voile et l'équipe nationale féminine senior de handball (cette dernière a perdu dimanche contre le Monténégro, 22-33).

Évoquant la défaite à ses débuts dans la compétition, lors d'un combat des 16es de finale, disputé à l'Arena Nippon Budokan de Tokyo, il la juge inexplicable puisque, selon les vidéos, c'est un adversaire à sa portée.

S'adressant à la Radio 5, il a dit que le rival lui ressemblait dans divers styles de combat, en particulier à l'intérieur, mais qu'elle était incapable de suivre ses mouvements en raison de son manque de conviction.

Elle a promis de continuer à travailler pour se qualifier pour les Jeux Olympiques de Paris en 2024.

À son tour, son entraîneuse, Antónia de Fátima « Faia », a déclaré que la responsabilité de faire ses débuts aux Jeux Olympiques avait des effets négatifs pour son élève, entraînant son élimination prématurée de la compétition.

Elle a souligné que malgré le résultat, l'athlète championne d'Afrique a acquis une expérience qui pourrait l'aider lors de la prochaine édition des jeux, si elle obtient la qualification.

Diassonema Neide a résisté au premier « tour », mais a été battu au second par « Ippon ».

Le combat n'a duré qu'une minute et quatre secondes.

L'athlète du Primeiro d’Agosto a terminé sa participation à la 17e position du classement général des -57kg.

Outre le judo, l'Angola participe aux Jeux de Tokyo avec un duo de natation, une athlète de voile et l'équipe nationale féminine senior de handball (cette dernière a perdu dimanche contre le Monténégro, 22-33).