L'Angola et l'Inde analysent la coopération dans les secteurs de l'industrie et du commerce

  • Ministro da Indústria e Comércio, Victor Fernandes, e a Embaixadora da Índia em Angola, Pratibha Parkar
Luanda - Le ministre du Commerce et de l'Industrie, Victor Fernandes, et l'ambassadrice d'Inde en Angola, Pratibha Parkar, ont apprécié, mardi, à Luanda, les accords de partenariat entre les deux pays dans les domaines commercial et industriel.

Au cours de la réunion, ils ont passé en revue les protocoles signés dans le domaine des diamants, du pétrole, de l'agriculture, des technologies de l'information, de la santé, de l'industrie alimentaire et de la sécurité alimentaire.

Le ministre du Commerce et de l'Industrie, Victor Fernandes, a estimé que la réunion était importante, soulignant qu'elle contribuerait au renforcement des relations entre l'Angola et l'Inde dans les deux secteurs qu'il dirige.

Il a expliqué que l'Angola avait amélioré son climat des affaires, en particulier dans les secteurs de l’industrie manufacturière et de l'alimentation, dans le domaine de la santé et de la technologie.

À son tour, l'ambassadrice de l'Inde en Angola, Pratibha Parkar, a déclaré que les relations entre les deux pays dans les secteurs industriel et commercial étaient satisfaisantes.

Elle a souligné que les échanges entre l'Angola et l'Inde, entre 2017 et 2019, avaient atteint trois milliards de dollars, en exportations, et que les importations avaient atteint 4,3 millions USD. La plupart des produits importés étaient du pétrole angolais vers l’Inde.

L'Angola importe de l'Inde des produits pharmaceutiques, des machines agricoles, du matériel électrique, des véhicules à moteur, entre autres.

Elle a déclaré que l'Inde misait sur les domaines de la santé, de l'agriculture, de la transformation des aliments, de la taille des diamants en Angola.

Les échanges entre l'Angola et l'Inde datent d’octobre 1986.

Au cours de la réunion, ils ont passé en revue les protocoles signés dans le domaine des diamants, du pétrole, de l'agriculture, des technologies de l'information, de la santé, de l'industrie alimentaire et de la sécurité alimentaire.

Le ministre du Commerce et de l'Industrie, Victor Fernandes, a estimé que la réunion était importante, soulignant qu'elle contribuerait au renforcement des relations entre l'Angola et l'Inde dans les deux secteurs qu'il dirige.

Il a expliqué que l'Angola avait amélioré son climat des affaires, en particulier dans les secteurs de l’industrie manufacturière et de l'alimentation, dans le domaine de la santé et de la technologie.

À son tour, l'ambassadrice de l'Inde en Angola, Pratibha Parkar, a déclaré que les relations entre les deux pays dans les secteurs industriel et commercial étaient satisfaisantes.

Elle a souligné que les échanges entre l'Angola et l'Inde, entre 2017 et 2019, avaient atteint trois milliards de dollars, en exportations, et que les importations avaient atteint 4,3 millions USD. La plupart des produits importés étaient du pétrole angolais vers l’Inde.

L'Angola importe de l'Inde des produits pharmaceutiques, des machines agricoles, du matériel électrique, des véhicules à moteur, entre autres.

Elle a déclaré que l'Inde misait sur les domaines de la santé, de l'agriculture, de la transformation des aliments, de la taille des diamants en Angola.

Les échanges entre l'Angola et l'Inde datent d’octobre 1986.