L'Angola et la RDC discutent d’un partenariat pour la distribution de produits pétroliers

  • Arte das Bandeira de Angola (esq) e da RDC
Luanda - Les gouvernements de l'Angola et de la République démocratique du Congo étudient la possibilité d'établir un partenariat pour l'approvisionnement, la commercialisation et la distribution de produits pétroliers entre les deux pays, a appris samedi à l'ANGOP.

Ce partenariat pourrait être établi entre les sociétés Sonahydroc, SA de RDC et Sonangol E.P d'Angola.

L'information est contenue dans le communiqué conjoint de la réunion bilatérale entre la République d'Angola et la République démocratique du Congo dans le domaine des hydrocarbures, tenue du 23 au 24 ce mois-ci, à Luanda.

A cet effet, deux réunions techniques se sont tenues, à savoir une sur le Projet de Zone d'Intérêt Commun (ZIC) et l’autre sur le mécanisme conjoint de commercialisation des dérivés pétroliers.

Les ministres des Ressources minérales, du Pétrole et du Gaz d'Angola, Diamantino Pedro Azevedo, et des Hydrocarbures du Congo Démocratique, Didier Budimbu Ntubuanga, ont approuvé, sous forme de résolutions, la validité des documents préalablement signés entre les représentants des deux pays, avec la qualité et la compétence nécessaires en ce qui concerne la Zone d'Intérêt Commun (ZIC).

Ils ont choisi de limiter les travaux en cours à la Zone d'intérêt commun, définie par les coordonnées géographiques établies dans l'accord du 30 juillet 2007, et d'approuver la création d'un Groupe de travail composé de représentants des institutions des deux pays.

Ils ont également décidé d'accorder un délai de trois mois au groupe de travail, de présenter un plan d'action pour mettre en œuvre les accords signés conformément aux activités, ainsi que de tenir la première réunion du groupe de travail au cours du mois d'octobre 2021.

Concernant le Mécanisme conjoint d'échange de produits pétroliers, le communiqué indique qu'il est nécessaire de reconnaître l'existence d'un marché en RDC pour la commercialisation des produits pétroliers, par des entités angolaises et d'approuver la création du Groupe de travail composé de représentants d'institutions des deux pays.

Les deux parties ont également jugé nécessaire d'accorder un délai de trois mois au groupe de travail pour présenter un plan d'action conformément au plan d'activités, ainsi que de tenir la première réunion du groupe de travail au cours du mois d'octobre 2021.

La prochaine réunion des ministres est prévue pour la deuxième semaine de janvier 2022 en République démocratique du Congo (RDC).

Ce partenariat pourrait être établi entre les sociétés Sonahydroc, SA de RDC et Sonangol E.P d'Angola.

L'information est contenue dans le communiqué conjoint de la réunion bilatérale entre la République d'Angola et la République démocratique du Congo dans le domaine des hydrocarbures, tenue du 23 au 24 ce mois-ci, à Luanda.

A cet effet, deux réunions techniques se sont tenues, à savoir une sur le Projet de Zone d'Intérêt Commun (ZIC) et l’autre sur le mécanisme conjoint de commercialisation des dérivés pétroliers.

Les ministres des Ressources minérales, du Pétrole et du Gaz d'Angola, Diamantino Pedro Azevedo, et des Hydrocarbures du Congo Démocratique, Didier Budimbu Ntubuanga, ont approuvé, sous forme de résolutions, la validité des documents préalablement signés entre les représentants des deux pays, avec la qualité et la compétence nécessaires en ce qui concerne la Zone d'Intérêt Commun (ZIC).

Ils ont choisi de limiter les travaux en cours à la Zone d'intérêt commun, définie par les coordonnées géographiques établies dans l'accord du 30 juillet 2007, et d'approuver la création d'un Groupe de travail composé de représentants des institutions des deux pays.

Ils ont également décidé d'accorder un délai de trois mois au groupe de travail, de présenter un plan d'action pour mettre en œuvre les accords signés conformément aux activités, ainsi que de tenir la première réunion du groupe de travail au cours du mois d'octobre 2021.

Concernant le Mécanisme conjoint d'échange de produits pétroliers, le communiqué indique qu'il est nécessaire de reconnaître l'existence d'un marché en RDC pour la commercialisation des produits pétroliers, par des entités angolaises et d'approuver la création du Groupe de travail composé de représentants d'institutions des deux pays.

Les deux parties ont également jugé nécessaire d'accorder un délai de trois mois au groupe de travail pour présenter un plan d'action conformément au plan d'activités, ainsi que de tenir la première réunion du groupe de travail au cours du mois d'octobre 2021.

La prochaine réunion des ministres est prévue pour la deuxième semaine de janvier 2022 en République démocratique du Congo (RDC).