L'Angola optimiste quant à l'avenir du pétrole

  • Le ministre des Ressources minérales, du Pétrole et du Gaz, Diamantino Pedro Azevedo
Luanda - Le ministre des Ressources minérales, du Pétrole et du Gaz, Diamantino Azevedo, a réitéré, lundi, son optimisme quant à l'avenir du secteur pétrolier en Angola, qui se présente avec un "grand" potentiel.

Pour le ministre, l'Angola reste "doté d'un grand potentiel pétrolier, il se présente avec un secteur pétrolier stable, compétitif et très attractif pour les investisseurs".

S'exprimant lors du Roadshow de licitation des concessions pétrolières des bassins terrestres du Bas-Congo et du Kwanza, le gouvernant a indiqué que le Gouvernement se concentre sur l'amélioration continue de l'environnement des affaires afin que le pays soit le lieu de choix pour les investisseurs locaux et internationaux.

Diamantino Azevedo a dit que l'Angola a une histoire robuste, de "fierté et très pertinente" dans l'industrie pétrolière, évoluant dans ce secteur depuis plusieurs décennies, avec des découvertes majeures d'hydrocarbures dans les segments on shore, peu profond et en eau profonde, atteignant au cours des deux dernières décennies, la position de deuxième producteur de pétrole en Afrique.

Selon le ministre, le gouvernement poursuivra de manière agressive, sa stratégie d'allocation de blocs, dans les années à venir, afin de garantir, de manière cohérente, l'augmentation du volume des activités et des investissements dans le secteur.

La stratégie vise à atténuer la baisse de la production et des réserves d'hydrocarbures dans le pays.

«En mettant l'accent sur la pérennité de la production et des activités de notre secteur, nous sommes ici aujourd'hui pour poursuivre notre stratégie d'attribution de concessions», a déclaré Diamantino Azevedo.

Il a réitéré son engagement à continuer à travailler avec des partenaires, à améliorer l'environnement des affaires, à créer les conditions nécessaires pour continuer à investir dans ce secteur considéré comme stable, compétitif et avec des taux de retour attractif sur investissement.

C'était le 31 décembre que l'Agence nationale du pétrole, du gaz et des biocarburants (ANPG), dans le cadre de la stratégie d'attribution des concessions pétrolières 2019-2025, a annoncé son intention de soumissionner sur les blocs CON1, CON5 et CON6 ( bassin terrestre Bas Congo) et des blocs KON5, KON6, KON8, KON9, KON17 et KON20 (bassin terrestre de Kwanza), démarrant le processus de promotion.

Avec la réalisation depuis Rodshow, l'ANPG lance la vente du paquet de données des blocs à mettre aux enchères, après des séances de clarification du processus d'appel d'offres.

Le processus de promotion en cours aboutira au lancement de l'appel d'offres public, le 30 avril 2021, date à laquelle les règles, procédures et termes de référence de cet appel d'offres seront divulgués.

Les investisseurs potentiels ont suivi l'événement physiquement et en vidéoconférence.

Pour le ministre, l'Angola reste "doté d'un grand potentiel pétrolier, il se présente avec un secteur pétrolier stable, compétitif et très attractif pour les investisseurs".

S'exprimant lors du Roadshow de licitation des concessions pétrolières des bassins terrestres du Bas-Congo et du Kwanza, le gouvernant a indiqué que le Gouvernement se concentre sur l'amélioration continue de l'environnement des affaires afin que le pays soit le lieu de choix pour les investisseurs locaux et internationaux.

Diamantino Azevedo a dit que l'Angola a une histoire robuste, de "fierté et très pertinente" dans l'industrie pétrolière, évoluant dans ce secteur depuis plusieurs décennies, avec des découvertes majeures d'hydrocarbures dans les segments on shore, peu profond et en eau profonde, atteignant au cours des deux dernières décennies, la position de deuxième producteur de pétrole en Afrique.

Selon le ministre, le gouvernement poursuivra de manière agressive, sa stratégie d'allocation de blocs, dans les années à venir, afin de garantir, de manière cohérente, l'augmentation du volume des activités et des investissements dans le secteur.

La stratégie vise à atténuer la baisse de la production et des réserves d'hydrocarbures dans le pays.

«En mettant l'accent sur la pérennité de la production et des activités de notre secteur, nous sommes ici aujourd'hui pour poursuivre notre stratégie d'attribution de concessions», a déclaré Diamantino Azevedo.

Il a réitéré son engagement à continuer à travailler avec des partenaires, à améliorer l'environnement des affaires, à créer les conditions nécessaires pour continuer à investir dans ce secteur considéré comme stable, compétitif et avec des taux de retour attractif sur investissement.

C'était le 31 décembre que l'Agence nationale du pétrole, du gaz et des biocarburants (ANPG), dans le cadre de la stratégie d'attribution des concessions pétrolières 2019-2025, a annoncé son intention de soumissionner sur les blocs CON1, CON5 et CON6 ( bassin terrestre Bas Congo) et des blocs KON5, KON6, KON8, KON9, KON17 et KON20 (bassin terrestre de Kwanza), démarrant le processus de promotion.

Avec la réalisation depuis Rodshow, l'ANPG lance la vente du paquet de données des blocs à mettre aux enchères, après des séances de clarification du processus d'appel d'offres.

Le processus de promotion en cours aboutira au lancement de l'appel d'offres public, le 30 avril 2021, date à laquelle les règles, procédures et termes de référence de cet appel d'offres seront divulgués.

Les investisseurs potentiels ont suivi l'événement physiquement et en vidéoconférence.